medias

Certains élèves ne sont pas doués, l'Éducation n'y changera rien

Clément Solym - 12.05.2009

Patrimoine et éducation - A l'international - élèves - doués - Education


Certains naissent dans les choux, d'autres dans les roses, mais d'autres encore ne sont pas naturellement brillants. Et tous les ministres de l'Éducation de la Terre n'y pourront rien.

C'est en substance ce que Chris Woodhead, ancien inspecteur d'établissement affirme aujourd'hui, après avoir terrorisé les professeurs entre 1994 et 2000, et qui aujourd'hui estime que les enfants de classe moyenne pourraient avoir aujourd'hui de meilleurs gènes.

Gène et tics

Les gènes d'un enfant « peuvent être de meilleure qualité si ses parents sont enseignants, universitaires ou avocats », explique-t-il, reconnaissant qu'il peut encore arriver que des exemples de réussites comme DH Lawrence, issu d'un milieu très modeste, puissent parvenir à des réussites exemplaires.

Selon lui, les enfants « qui ne sont pas brillants » n'ont peut-être pas leur place en classe et devraient suivre des formations plus pratiques. Après tout, qu'est-ce qui nous fait penser que notre système éducatif, plus le rendre plus doués que Dieu ne l'a fait, interroge-t-il ?

Réorienter ceux qui n'ont rien à faire en classe

« J'ai enseigné, et je peux me rappeler d'avoir tenté d'intéresser des enfants qui se moquaient bien de l'anglais. Ils ne voulaient pas être en classe. Pour être honnête, je ne voulais pas d'eux non plus parce qu'ils étaient perturbants. » Et d'ajouter qu'un système dans lequel les jeunes accéderaient à un savoir technique qui donnerait un sens à leur vie ne les rendrait pas moins intelligents que les autres. Au contraire, même.

Selon Woodhead, il convient d'enseigner les choses élémentaires ; lire, écrire, compter, tout cela appartient aux classes primaires. Mais par la suite, un système plus sélectif est nécessaire. Souffrant d'une maladie neuronale, il continue de poursuivre la présidence de Cognita, compagnie qui gère des écoles indépendantes. « La vie est injuste. Nous ne la rendrons pas juste. »

Les positions de cet inspecteur ont souvent été contestées : quelques mois après sa prise de fonction, et plusieurs inspections, il avait déjà pointé 15.000 professeurs, qualifiés d'incompétences, qu'il recommandait de licencier. « Je suis payé pour contester la médiocrité, l'échec et la complaisance », affirma-t-il.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.