Charlotte Brontë avait caché des écrits inédits dans un livre de sa mère

Orianne Vialo - 20.07.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - charlotte Brontë ouvrage - Brontë livre rare - poème inédit Charlotte Brontë


La Brontë Society a fait l’acquisition d’un livre ayant appartenu Maria Brontë, mère des trois illustres auteures britanniques connues mondialement Charlotte, Emily et Anne Brontë, lors d’une vente aux enchères organisée par la maison d'enchères Randall House. Il a été obtenu pour la somme de 200.000 £ et contient des annotations des enfants Brontë, de même qu’un poème et une pièce non publiés et inédits, tous deux écrits par l'auteure de Jane Eyre, Charlotte Brontë. 

 

Portrait de Charlotte Brontë (Domaine public)

 

 

Intitulé The Remains of Henry Kirk White, cet ouvrage écrit par Robert Southey, un écrivain romantique anglais très célèbre pour sa poésie, appartenait à Maria Brontë. Elle l'avait fait venir de Cornouailles, avant qu'elle ne décide de rester dans le Yorkshire, qu'elle visita à l'âge de 29 ans, et où elle décida d'élire domicile après avoir rencontré Patrick Brontë, son futur mari.  

 

Après la mort de ce dernier en 1861, il a été vendu par le Brontë Parsonage Museum à un particulier et a été conservé durant tout ce temps aux États-Unis. Il contenait l'inscription « le livre de ma très chère femme, qui a été sauvé des vagues. Désormais il sera bien préservé » écrite en latin par Patrick Brontë, accompagnée de petites annotations sous sa couverture de cuir. Ces dernières ont été faites par Arthur Bell Nicholls, le mari de Charlotte Brontë, juste après la mort de celle-ci en 1855. L'auteure avait cependant pu l'annoter de son vivant, en y ajoutant un poème et une pièce en proses, inscrits sur une feuille de papier qu'elle avait insérée dans le livre. 

 

La trace de l'ouvrage a été retrouvée chez un autre collectionneur privé, en 2015, soit bien des années plus tard, et c'est à ce moment que la Brontë Society a décidé de l'acheter, pour la somme de 200.000 £ grâce à un fonds de 170.000 £ qu'elle a obtenu du National Heritage Memorial Fund, du V&A Purchase Grant Fund et de l'organisation Friends of the National Librairies. 

 

Une pièce qui vient compléter les collections du Brontë Parsonage Museum

Ann Dinsdale, directrice des collections au Brontë Parsonage Museum a déclaré au Bookseller que « le livre de Marie Brontë est l’un des objets les plus significatifs qui aient été mis au grand jour depuis des années. Il était manifestement bien utilisé et les enfants Brontë lui portaient une grande valeur sentimentale, vu qu'ils ont perdu leur mère alors qu'ils étaient très jeunes. Les écrits inédits de Charlotte offrent de nouvelles possibilités de recherche, ce qui est vraiment excitant. Cette acquisition vient compléter nos célébrations marquant le bicentenaire de Charlotte Brontë. »

 
Selon Juliet Barker, historien et auteur de la biographie Les Brontë (Abacus) « le seul livre est une précieuse acquisition en raison de ses rares associations avec Maria Brontë avant son mariage avec Patrick, mais son importance est infiniment renforcée par les écrits inédits qu'il contient [écrits par Charlotte Brontë, NdR] ».