Chatel face au Conseil supérieur de l'éducation (CSE)

Clément Solym - 11.12.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - Chatel - réforme - lycée


Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, est venu devant le Conseil supérieur de l’éducation (CSE) défendre le bien-fondé de la réforme du lycée. Après les polémiques qui résonnent encore autour de l’histoire-géographie en T°S, il était temps pour le ministre de montrer tout l’intérêt de cette réforme.

Luc Chatel a donc résumé les points forts de son texte. La volonté était de permettre aux élèves une réorientation plus aisée. C’est pourquoi la 1ère est pensée autour d’un tronc commun constitué par le français, les langues et l’histoire-géographie avec, à chaque fois, quatre heures par semaine et par matière.

Ensuite, sont créées deux heures d’accompagnement personnalisé par semaine et chaque établissement aura la charge de répartir ces heures librement. Le but de cette réforme est également de permettre une revalorisation de la filière littéraire actuellement choisie seulement par 11% des lycéens.

Quant au lycée technologique, malgré tout ce que l’on entend, avec déjà des lycées bloqués, rien n’est encore décidé. Pour les filières STI (sciences et techniques industrielles) et STL (de laboratoires), Luc Chatel se donne le temps de la réflexion tout en ayant l’ambition de proposer une totale refonte de ces filières.

Un premier point sera fait en mars 2010 à ce sujet. La volonté sera alors de coller au mieux à l’évolution actuelle des technologies vers un plus grand respect de l’environnement et une restriction de la consommation énergétique des ménages.