Chénier, La jeune Captive

Clément Solym - 30.03.2009

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - André - Chénier - La


Une poésie pour commencer la semaine ! Voici une nouvelle pièce de l’œuvre d’André Chénier (1762-1794), parmi les derniers vers composés par le poète. Il s’agit de La Jeune Captive. Alors qu’André Chénier est incarcéré à Saint-Lazare en attendant la mort, il s’attendrit particulièrement sur le sort d’une de ses compagnes de captivité : Aimée de Coigny, duchesse de Fleury.

Cette dernière échappera à la mort. Le poème qu’elle lui inspire aurait pu n’être qu’une pièce de circonstance, émouvante, mais de portée limitée. En fait, Chénier a su joindre aux accents plaintifs de l’élégie le grand lyrisme de l’ode ; la Jeune Captive n’est-elle pas une ode à la vie et à l’espoir ?