Christine Albanel quitte la communication pour le mécénat d'Orange

Clément Solym - 05.07.2012

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Christine Albanel - Bruno Racine - BnF


Et c'est un nouveau jeu de chaises musicales pour Christine Albanel, qui depuis le 27 juin n'officie plus au poste de directrice de la communication, chez France-Telecom Orange, mais désormais dans l'action de mécénat. Elle est aussi remplacée à son poste par Xavier Couture, ancien patron chez TF1 ou encore Canal +. 

 

27 septembre - Convention culture

 

 

Depuis l'annonce, faite le 25 juin, par le comité exécutif, donc, Christine Albanel prend le titre de directrice exécutive en charge des événements, des partenariats culturels et institutionnels et de la solidarité. Avec une trentaine de personnes à ses ordres, elle prendra également en charge la Fondation Orange.

 

Cité par le Figaro, un membre dudit comité explique : « Pour Christine Albanel, c'est une transition vers une communication plus culturelle où elle aura plus de valeur ajoutée que sur la communication purement opérationnelle. » En tout cas, la nouvelle amuse au moins un certain… Frédéric Martel, auteur d'un livre sarclant le sarkozysme culturel, dont Albanel aura été la ministre. 

 

 

 

Et nos confrères de souligner : « Une fonction parfaitement adaptée à cette agrégée de lettres, ancienne plume de Jacques Chirac, ancienne administratrice du château de Versailles et ancienne ministre de la Culture qui avait porté à bout de bras le projet de loi Hadopi. »

 

Mais ils oublient de rappeler également que Christine 'Anéfé' Albanel, avait été très en vue pour prendre la place de Bruno Racine à la présidence de la BnF. Les deux s'étaient en effet retrouvés en concurrence fin décembre, ouvertement. « Moi, je signe la semaine prochaine avec Frédéric Mitterrand le contrat qui va lier la BNF à l'État pour trois ans. Je ne demande qu'à le mettre en œuvre », expliquait-il alors, sans trop laisser planer le doute. 

 

Et finalement, c'est au mois de février que Christine Albanel virait de bord et préférait passer donc chez Orange. Et fort heureusement, Bruno Racine était reconduit dans ses fonctions de président de la BnF, en mars 2010, pour trois ans. D'ailleurs, on devrait en entendre reparler sous peu. 

 

Dans tous les cas, l'ancienne ministre n'avait pas vraiment lâché le livre numérique, depuis… « Sachant que finalement vous achetez un droit de lecture, France Télécom Orange étant un tiers de confiance, étant celui qui va gérer votre droit de lecture, vous retrouvez beaucoup de vocations de France Télécom Orange : la capacité d'innovation, la sécurité, la pérennité... et là je trouve que l'opérateur est complètement dans son rôle », expliquait-elle, en octobre 2011. (voir notre actualitté)

 

Mais elle en oublie moins encore la BnF, puisque parmi les mécènes que compte la bibliothèque, on trouve évidemment Orange, qui est également partenaire de l'espace Labo BnF. « Un espace pour s'initier aux nouvelles technologies de lecture et d'écriture. Venez expérimenter le papier électronique communicant, les tablettes de lecture nouvelle génération et la réalité augmentée », promettait l'établissement, lors de l'inauguration, en mai 2010. 

 

On n'a donc, anéfé, pas fini d'en entendre parler…