Chronique culturelle 12 janvier 1919 : victoire contre les Spartakistes

Clément Solym - 12.01.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - corps - francs - allemagne


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, direction la France...


12 janvier 1919 : les Corps-francs allemands écrasent les Spartakistes. (Berlin principalement)


Moins de deux mois après la capitulation allemande, les révolutionnaires spartakistes (mouvance bolchevik constituée de soldats démobilisés, de chômeurs,…) décrètent la grève générale en Allemagne le 6 janvier, et s’arment pour prendre le pouvoir.

Le jour même, le ministre de la défense, Gustav Noske, fait appel aux corps-francs pour empêcher que le pays ne suive l’exemple russe. Après une « semaine sanglante » de combats urbains, ceux-ci reprennent le contrôle des grandes villes. Le socialiste Noske est surnommé « le boucher ».

Beaucoup d’Allemands, encore abasourdis par la capitulation du 11 novembre 1918, attribuent la défaite aux traitrises de l'arrière. C'est le mythe du "coup de poignard dans le dos". Pour les membres des corps francs, la tentative révolutionnaire spartakiste en est une preuve.

Sur les corps francs : les réprouvés de Ernst von Salomon.