Chronique culturelle 14 octobre 1066 : Bataille d'Hastings

Clément Solym - 14.10.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - hasting - bataille - napoleon


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, direction l'Angleterre et les batailles de Napoléon.


14 octobre 1066 : Bataille d’Hastings (Angleterre)

Guillaume, duc de Normandie a débarqué depuis deux semaines dans le Sussex et a fait construire une place forte dans l’urgence afin d’attendre le retour du roi Saxon Harold. Ce dernier vient d’écraser les forces Viking (roi norvégien Harald) débarquées dans le Nord de l’Angleterre à hauteur de York.

Fatigués, par l’aller-retour qu’imposent ces deux débarquements, les 7500 combattants Saxons surprennent par leur bonne tenue dans le début du combat qui s’engage. Les 7000 Normands sont presque vaincus en fin de matinée. La rumeur de la mort du duc de Normandie se propage dans les rangs et terrasse psychologiquement les envahisseurs.

Guillaume se place alors sur le devant des troupes pour se faire reconnaitre et conduit un nouvel assaut. Cependant, c’est l’action « commando » de quatre de ses chevaliers contre Harold (roi saxon) qui est décisive : ayant percé intentionnellement la ligne de défense juste devant lui, ils le tuent et provoquent la débandade saxonne.

Guillaume est couronné roi d’Angleterre en décembre.


Fragment de la tapisserie de Bayeux illustrant la mort d’Harold, atteint d’une flèche dans l’œil. Commandée par le frère de Guillaume, cette tapisserie a traversé les âges et contribué à entretenir la renommée de cette bataille. (crédit image Wikipedia)


14 octobre 1806 : victoires d’Iéna et Auerstadt


Napoléon à Iéna et Davout à Auerstadt anéantissent la réputation de l’armée prussienne mise en déroute. Murat s’illustre en rattrapant à Weimar l’artillerie et la logistique prussienne en fuite.