Chronique culturelle 27 octobre 1870 : capitulation à Metz

Clément Solym - 27.10.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - metz - bazaine - capitulation


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, nous restons en France.


27 octobre 1870 : le maréchal Bazaine capitule à Metz

L'armée du Rhin que commande Bazaine est forte de 180 000 hommes aussi lorsqu'il décide à la surprise générale de s'enfermer dans Metz, il compromet les chances françaises de briser l'offensive prussienne.

Déjà critiqué pour avoir choisi de rompre le combat à la bataille de St Privat-Gravelotte (18 aout), il déclenche contre lui la fureur de ceux qui continuent à se battre et notamment de Gambetta occupé à lever des armées en province après son évasion de Paris en ballon dirigeable.

L'attitude étrange de Bazaine s'expliquerait par son hostilité au régime républicain qui vient de prendre le pouvoir à Paris suite à la reddition de Napoléon III (2 septembre).


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.