Chronique culturelle 27 octobre 1870 : capitulation à Metz

Clément Solym - 27.10.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - metz - bazaine - capitulation


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, nous restons en France.


27 octobre 1870 : le maréchal Bazaine capitule à Metz

L'armée du Rhin que commande Bazaine est forte de 180 000 hommes aussi lorsqu'il décide à la surprise générale de s'enfermer dans Metz, il compromet les chances françaises de briser l'offensive prussienne.

Déjà critiqué pour avoir choisi de rompre le combat à la bataille de St Privat-Gravelotte (18 aout), il déclenche contre lui la fureur de ceux qui continuent à se battre et notamment de Gambetta occupé à lever des armées en province après son évasion de Paris en ballon dirigeable.

L'attitude étrange de Bazaine s'expliquerait par son hostilité au régime républicain qui vient de prendre le pouvoir à Paris suite à la reddition de Napoléon III (2 septembre).