Chronique culturelle 6 octobre 1973 : L'Egypte et la Syrie attaquent Israël

Clément Solym - 06.10.2010

Patrimoine et éducation - A l'international - onu - kippour - guerre


Chaque jour, retrouvez une page de l'histoire dans nos colonnes. L'occasion de voyager, loin. Aujourd'hui direction le MOyen-Orient...


6 octobre 1973 : L'Egypte et la Syrie attaquent Israël (début de la guerre du Kippour)
A l’occasion du Ramadan (pour les arabes) ou fête du pardon (pour les juifs = Kippour), le monde arabe lance une attaque surprise sur les territoires conquis par Israël lors de la guerre des 6 jours (1967).

Surprises, les défenses Israéliennes sont dans un premier temps largement enfoncées dans le Sinaï (face aux Egyptiens) et malmenées dans le Golan (face aux Syriens). Les premiers réservistes israéliens sont au combat 15 heures après l'attaque et l'armement moderne américain est rapidement livré pour faire contrepoids aux armes soviétiques si bien que la situation s'inverse et voit l'encerclement d'une armée égyptienne et l'enlisement syrien.

Le cessez le feu imposé par l'ONU intervient à point nommé pour les belligérants: Tsahal n'est certes plus qu'à 100 km du Caire mais dans le Golan tous les chars syriens détruits ont été remplacés par les soviétiques.

La guerre du Kippour est un combat mécanisé de haute intensité où une large panoplie d'armement moderne a été utilisée : missiles, drones, reco aérienne, satellite, et ... arme pétrolière. Les exportateurs arabes de pétrole utilisent en effet cette arme pour la première fois le 17 octobre en guise de punition contre le soutien occidental à Israël et créent le premier choc pétrolier de l’Histoire.