Chronique culturelle du 16 février

Clément Solym - 16.02.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - chronique - culture - histoire


Chaque jour, retrouver un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, partons pour la Norvège...


16 février 1943 : opération commando sur l'usine de Vemork (Norvège)

L'usine Norsk Hydro est le seul lieu de production « d'eau lourde » en Europe et revêt donc un caractère stratégique pour les belligérants lancés dans la mise au point de la bombe atomique.

Les services secrets alliés ont déjà mené deux actions contre l’usine depuis le début de la guerre : les Français ont acheté secrètement les stocks existant et les ont fait sortir du territoire de manière rocambolesque en mars 1940. Les Britanniques, quant à eux, perdent en novembre 1942 deux sticks de commandos dont les planeurs s'écrasent dans la montagne surplombant l'usine.

Le 16 février 1943, un commando de 6 norvégiens est parachuté dans la région et avec l'aide d'éléments préalablement infiltrés fait sauter les stocks « d'eau lourde ». Non seulement le sabotage est réussi, mais leur exfiltration à ski vers la Suède, sur 400 km, relève de l'exploit.

Les Allemands reconstruisent puis décident de déménager les nouveaux stocks produits. Cette bataille de « l'eau lourde », stratégique et discrète, s'achève le 19 février 1944 lorsqu’un autre commando Norvégien parvient à couler le ferry transportant le précieux chargement.