Chronique culturelle du 18 avril : de Tokyo au Liban

Clément Solym - 18.04.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - culture - histoire - monde


Chaque jour, retrouvez un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, direction la Normandie...


18 avril 1942 : Premier raid aérien américain sur Tokyo.

En guerre depuis bientôt 5 mois, les Etats-Unis n'ont pas réalisé de progrès significatifs dans le Pacifique où règnent en maîtres les Japonais.

De plus, depuis Pearl Harbour, les américains éprouvent le besoin de remonter le moral de leurs troupes et de leur Nation tout en ébranlant les certitudes japonaises quant à l'inviolabilité de leur espace aérien. Il est donc décidé un bombardement de Tokyo pourtant hors de portée des rayons d'action des bombardiers de l'époque. 16 bombardiers B. 25 sont donc modifiés afin de pouvoir décoller du porte-avions Hornet. 16 équipages, tous volontaires, sont entraînés pour cette mission commandée par le Lt-Col Doolittle.

Les avions ne peuvent emporter qu'une tonne de bombes aussi le bombardement ne fait-il que peu de dégâts matériels sur les cibles choisies. Il est important de noter que le commandement américain ne sélectionne que des cibles militaires. Ce faisant, il pense éviter l'erreur psychologique commise par les Allemands durant le Blitz (bombardement de Buckingham Palace qui scandalisa les Britanniques et renforça leur cohésion).

Le bombardement est très fortement médiatisé aux USA, mais a peu de conséquences graves et directes sur le cours de la guerre du Pacifique malgré la surprise qu'il cause aux Japonais. Le retour n'étant pas permis faute de carburant tous les bombardiers doivent se poser en Chine une fois l'opération terminée. La plupart des bombardiers s'écrasent ne trouvant pas la piste d'atterrissage prévue mais seulement 6 membres de l'audacieuse expédition périssent (3 durant le raid, 3 fusillés par les Japonais). Doolittle et ses hommes sont exfiltrés par la Chine.


18 avril 1983 : attentat suicide contre l'ambassade américaine à Beyrouth (Liban)
63 personnes sont tuées dans l'explosion d'un pick-up chargé de 150 kg d'explosif qui défonce le portail de l'ambassade américaine.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.