Chronique culturelle du 30 mai : D'Italie en Allemagne

Clément Solym - 30.05.2011

Patrimoine et éducation - A l'international - aleoutiennes - italie - allemagne


Chaque jour, retrouvez un petit morceau de l'histoire du monde, pour voyager et se souvenir. Aujourd'hui, petit tour du monde.


30 mai 1796 : Bataille de Borghetto (Italie)

Durant la première campagne d'Italie, Bonaparte bat les Autrichiens dans une série de combats qui ont lieu entre les batailles de Lodi (10 mai) et Castiglione (5 aout). Après Borghetto, Bonaparte déjeune au rez-de-chaussée d'une auberge avec Massena et Murat lorsqu'une patrouille de cavaliers autrichiens les surprend et débande son état-major. Ils se sauvent par la fenêtre puis font le mur. Jamais plus, le futur empereur n'établira son état-major au rez-de-chaussée d’une maison lors d'une campagne.


30 mai 1940 : Bataille d'Abbeville.

Entre le 28 et le 30 mai, le général Weygand ordonne une contre-attaque près d'Abbeville avec tous les chars disponibles. Le colonel de Gaulle mène plusieurs assauts contre la 57ème division d'infanterie bavaroise solidement installée sur le mont Caubert avec des canons antichars (FLAK 88mm) qui stoppent les attaques.


30 mai 1942 : Bombardement de Cologne (Allemagne)

Jugeant que les raids aériens ciblant des objectifs militaires ou industriels sont insuffisamment rentables, la RAF décide de passer au bombardement massif, à la guerre des villes, en déclenchant l'opération Millenium. Dans la nuit du 30 au 31 mai, 1047 bombardiers larguent au total 1455 tonnes de bombes, tuant 477 personnes. 41 bombardiers sont abattus par la chasse allemande. Considéré comme un succès, ce bombardement ouvre l'ère du bombardement de masse pour faire craquer la population et son gouvernement.

30 mai 1943 : Bataille d'Attu (iles Aléoutiennes)

Près de 3000 Japonais occupent depuis octobre 1942, l'île d'Attu, possession américaine. Les américains débarquent le 1er mai avec 15 000 hommes et réduisent progressivement la résistance nipponne. Les combats sont extrêmement violents et finissent au corps à corps. N'ayant plus de vivres, les Japonais achèvent leurs blessés et chargent sabre au clair les américains. Seuls 29 soldats japonais se rendront et survivront. Les américains perdent 500 hommes au combat mais trois plus dans des tirs fratricides, accidents et maladies dues au froid.