Chute inquiétante des inscriptions à l'université

Clément Solym - 25.03.2008

Patrimoine et éducation - A l'international - université - Laval - étudiants


Coût des frais d'inscription ou de la vie ? Désintérêt pour l'enseignement supérieur ? Reste que l'université de Laval située à Québec pourrait être frappée de plein fouet par une vague sinistre. Des études et analyses montreraient en effet que pour toutes les universités du pays, une baisse des inscriptions est à attendre pour les années à venir.

Exception faite que Laval connaîtra une chute de fréquentation trois fois plus importante que ses consoeurs. Les chiffres parlent d'une régression de 16,6 % pour l'année 2021-2022, comparativement aux inscriptions de l'année 2006-2007. Sauf que l'ensemble de la Belle province ne devrait accuser qu'une diminution de 4,4 % en moyenne.

Moins d'étudiants, moins d'argent, soyons concrets

L'inquiétude plane donc, sachant que le nombre d'inscriptions permet de définir le montant des subventions gouvernementales attribuées pour la province. On passerait ainsi de 27.918 étudiants temps plein à 23.798 en 14 ans. Signe rassurant s'il se peut ? D'autres facs seront encore plus à plaindre dans le domaine puisque celles de Québec à Rimouski et Chicoutimi encaisseront 19,2 % et 21,8 % de baisse.

Pour Nicolas Lacasse, vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales à l’Université Laval, rien d'étonnant dans ces prévisions, malheureusement : « On avait à peu près les mêmes. Mais on aurait aimé se tromper... » Et d'ajouter : « Il y aura des défis particuliers dans l’Est et en région, il faudra que le gouvernement nous donne des moyens particuliers pour y faire face. »

Car pour les facs de Montréal et celles d'Ottawa, le traitement n'est pas le même. Ces dernières tirent leur épingle du jeu bien plus facilement.

On parle alors de programmes spécifiques, plus adaptés pour récuser les projections alarmistes, comme une fac virtuelle africaine, accessible par Internet dans huit pays, qui donnera accès à une maîtrise en informatique.