Cinq ans et 30 millions de documents sur Europeana

Clément Solym - 26.11.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - bibliothèque numérique - Europeana - film d'animation


La bibliothèque numérique Europeana célèbre son 5e anniversaire et ses 30 millions de documents, deux années avant la date butoir de 2017. Aujourd'hui, les collections issues de 2300 galeries, bibliothèques, musées, archives à travers toute l'Europe sont accessibles sur le site. Ainsi, n'importe quel internaute peut parcourir des oeuvres stockées à des milliers de kilomètres de lui. 

 

Mais il n'y a pas d'anniversaire sans gâteau, certes. Ni cadeaux, surtout. En l'occurrence, le 30 millionième document qui a été enregistré par Europeana est une animation qui avait remporté en 2012 l'Oscar du meilleur court métrage d'animation, The Fantastic Flying Books of Mr. Morris Lessmore. Cette histoire raconte comment des gens consacrent leur vie aux livres, et à la lecture ; et ces derniers leur rendent bien. 

 

C'est Ars Electronica, société autrichienne qui a apporté cette animation, qui est disponible sous licence Creative Commons (CC BY NC ND, pas d'utilisation commerciale, partage à l'identique, pas de modifications). Un fait très appréciable.

 

 

 

 

Au cours des cinq dernières années, Europeana est monté en puissance dans la constitution d'un patrimoine culturel numérique, et depuis 2012, ce sont des millions de documents librement accessibles en ligne que l'on peut consulter. Jill Cousins, le directeur exécutif d'Europeana se réjouit de ce parcours. « Nous sommes à un tournant et nous espérons commencer à récolter les fruits d'un long travail qui a été investi dans Europeana - venu de milliers d'organisations à travers l'Europe, qui travaillent ensemble sur tous les points, développement de contenus et de technologies pour faire en sorte que les collections numériques puissent être mises à disposition sous une forme utile et complète. »

 

Les données, librement accessibles, et vérifiées pour arriver à un étiquetage pertinent offrent de multiples possibilités de réutilisation. « Notre tâche, maintenant, est de passer du statut de portail en ligne à plateforme mondiale où n'importe qui peut utiliser les données pour ses propres projets et développements. »