Claude Imbert, le fondateur du Point, est décédé

Elodie Pinguet - 23.11.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Claude Imbert - Le Point fondateur - journaliste et auteur


Le journaliste Claude Imbert est décédé ce 23 novembre 2016 à l’âge de 87 ans. Il était notamment à l’origine de la création du magazine Le Point et l’auteur de plusieurs livres. Passionné de politique et de culture, c'était aussi un spécialiste de l’Afrique.

 

Le Point, premier numéro

 

 

Né en 1929 en Aveyron, Claude Imbert part à Paris dès le lycée pour ses études. Sa carrière de journaliste débute dès 1950 avec son entrée à l’Agence France-Presse. Il sera envoyé en Afrique pendant quelques années et se prendra ainsi de passion pour l’art africain, devenant par la même occasion un grand spécialiste de ce continent.

 

Dès 1964 c’est au sein de la rédaction de L’Express, dirigé et fondé par Jean-Jacques Servan Schreiber, qu’il continuera à forger sa plume. Suite à un désaccord quand à la nouvelle ligne éditoriale du quotidien, il le quitte dès 1971 avec plusieurs autres journalistes.

 

Il sera brièvement rédacteur en chef à Paris Match puisqu’en 1972 marque l’année de la réussite d’une vie. Associé à ses collègues ayant quitté L’Express, il fonde le magazine Le Point. Il y sera l’acteur principal jusqu’en 2000, en incarnant les rôles de directeur de la rédaction puis directeur général. Il a cédé sa place à Franz-Olivier Giesbert. Durant près de trente ans, il a contribué à forger le magazine connu de tous, de ses fondations à sa ligne éditoriale.

 

 

Il a également fait don de sa plume à la littérature et a publié, entre 1984 et 2000, quatre livres chez Grasset (Ce que je crois, Par bonheur, A point nommé, Le tombeau d’Aurélien) et partage avec le lecteur ses réflexions sur la société.

 

Qualifié d’ « esprit libre et curieux » par la ministre de la culture Audrey Auzouley, Claude Imbert était également gastronome et pratiquait le violon. Il aura profondément marqué l’histoire du journalisme français.