Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

CNN : Réduire la fracture numérique, dans le milieu scolaire

Clément Solym - 09.03.2012

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - numérique - école - CNN


Il ne sera pas dit que le Centre National du Numérique laissera s'épanouir la fracture numérique en France plus longtemps. Le jeune organe consultatif créé il y à peine un an vient de publier une série de recommandations pour développer le numérique à l'école.

 

Les experts du conseil veulent encourager un développement des supports numériques pour l'apprentissage à l'école. Dans leur ligne de mire, un chiffre qu'ils jugent alarmant : « près de 100.000 écoliers sortent tous les ans du CM2 sans maîtriser les compétences de base ». « Le numérique bouleverse notre façon d'apprendre, de vivre et de travailler, et pourtant l'école fait quasiment l'impasse dessus », déplore Gilles Babinet, président du Conseil national du numérique.

 

 « Faute de ne pas réussir sa mue numérique, l'Ecole court le risque ne plus remplir correctement sa mission, en laissant un décalage grandir entre ses logiques et celles de la société». Et d'ajouter : « L'acquisition d'une culture du numérique et la maîtrise de ses outils sont aujourd'hui nécessaires à une insertion réussie dans la société et la vie active, qui est l'une des missions premières de l'école. »

 

 

Le Conseil craint une mise à l'écart de l'école : ne pas former suffisamment ses élèves reviendrait à handicaper ces derniers dans leur vie active. Il faut donc qu'elle réussisse sa « mue », au risque de voir grandir un décalage entre ses logiques et celles de la société.

 

En chiffres : 

  • 300 millions d'euros sont dépensés chaque année par les collectivités dans l'acquisition des manuels scolaires papier, auxquels il faut ajouter 100 millions de dépenses annuelles en photocopies ;
  • or, en 2010, seulement 20 millions d'euros ont été consacrés à des dépenses en ressources numériques
  • Pourtant, les départements dépensent chaque année 250 millions d'euros dans le numérique pour le collège, essentiellement en équipements,

 

Une des raisons de ce décalage, un « éclatement des responsabilités entre les académies en charge de la pédagogie, et les collectivités qui assurent les dépenses en équipement et manuels scolaires ». Une des recommandations du CNN porte donc sur une mutualisation volontaire des moyens au niveau régional, entre académies et collectivités locales.

 

Il recommande également la mise en place d'une plate-forme de référencement des ressources, dotée d'un moteur de recherche et de fonctions collaboratives permettant aux enseignants de noter les ressources, et d'échanger commentaires et conseils.

Une plate-forme de référencement des ressources pédagogiques numériques

Les ressources numériques créées par les éditeurs, les enseignants et les entreprises du numérique sont foisonnantes, de qualité inégale, et ne ciblent souvent qu'une partie du programme. Leur utilisation suppose donc encore un travail de préparation long et laborieux.

Le CNNum recommande la mise en place d'une plate-forme de référencement des ressources, dotée d'un moteur de recherche et de fonctions collaboratives permettant aux enseignants de noter les ressources, et d'échanger commentaires et conseils. En donnant une meilleure visibilité aux ressources identifiées par les enseignants, un tel outil faciliterait l'émergence d'un marché pour les éditeurs.

 

 

Le site Ludovia déplore quant à lui l'absence de débats sur le rôle des TICE à l'école dans la campagne présidentielle. La formation des profs doit être plus approfondie, les équipements meiux répartis sur le territoire, la question cruciale de la maintenance doit également être abordée afin d'ouvrir les portes du numériques aux établissements d'enseignement.