Collecte réussie pour l'acquisition du livre d'heures de François Ier par le Louvre

Antoine Oury - 15.02.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - livre d'heures François Ier - Louvre François Ier - livre d'heures Louvre


La campagne de collecte de fonds ouverte par le Louvre pour l'acquisition du livre d'heures de François Ier est couronnée de succès. Près de 1,4 million € a été collecté, soit 139 % de la somme initialement fixée. L'ouvrage exceptionnel, acquis par François Ier en 1538 et conservé en Angleterre depuis le début du XVIIIe siècle, fera son retour au sein des collections royales du Musée du Louvre.




 

L'objectif d'un million € a largement été dépassé, avec 139 % affiché, ce 15 février 2018, jour de la fin de la collecte organisée par le Musée du Louvre pour l'acquisition du livre d'heures de François Ier. 1,39 million a finalement été collecté, auquel s'ajoute le mécénat du groupe LVMH Moët Hennessy — Louis Vuitton, qui a fourni la moitié des 10 millions € nécessaires. Évidemment, le mécénat du groupe n'est pas totalement désintéressé, puisqu'un fameux abattement fiscal est fourni en contrepartie.

 

L'État français avait publié un arrêté pour annoncer cette collecte de fonds, dans lequel on trouvait une description de l'exceptionnel ouvrage :

 

De provenance prestigieuse, ce livre d'heures à l'usage de Paris, accompagné de son signet ou marque-page sculpté figurant le Christ à la colonne, constitue un chef-d'œuvre exceptionnel de l'orfèvrerie française de la Renaissance sous le règne de François Ier. Cette œuvre insigne, de très petit format, entièrement manuscrite et ornée de seize peintures en pleine page, trois petites peintures et de nombreuses initiales ornées, est couverte d'une somptueuse reliure d'or émaillé d'une qualité d'exécution éblouissante, enrichie de pierres précieuses et de deux grandes plaques de cornalines ovales gravées en intaille représentant la Crucifixion avec saint François et saint Jérôme sur le plat supérieur, et la Vierge à l'Enfant trônante entourée de sainte Barbe et sainte Catherine sur le plat inférieur.

 

Après la disparition de François Ier, c'est sa nièce Jeanne d’Albret qui conserve le livre d'heures que son oncle lui avait sûrement offert, le conservant au château de Pau dès 1561. Le cardinal Mazarin s'en empare ensuite, avant que l'ouvrage ne se retrouve en Angleterre, où il est toujours conservé.

 

Des reliures médiévales d’exception de la BnF
exposées au Louvre

 

7,8 millions € devaient être collectés à travers l'appel au mécénat.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.