Collections Aristophil : des manuscrits de Victor Hugo achetés par la BnF

Antoine Oury - 20.11.2019

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Victor Hugo manuscrits - Victor Hugo BnF - Victor Hugo Aristophil


La dispersion des collections de la société Aristophil, mise en liquidation judiciaire et soupçonnée d'escroquerie, s'est poursuivie chez Drouot, assurée entre autres par la société Artcurial. Cette 23e vente a vu l'achat de deux pièces patrimoniales signées Victor Hugo par la Bibliothèque nationale de France. Les résultats de ces nouvelles enchères portent le total des ventes liées à Aristophil à 41 millions €.

Victor Hugo, Épreuves corrigées pour Les Chansons des rues et des bois, 1865


La Bibliothèque nationale de France a préempté deux pièces lors de la vente aux enchères du mardi 19 novembre dernier, a appris l'AFP : des épreuves corrigées des Chansons des rues et des bois (1865), achetées pour 11.400 €, et le manuscrit de Littérature et Philosophie mêlées. Journal des idées, des opinions et des lectures d'un jeune Jacobite de 1819, signé à plusieurs mains par Adèle et Victor Hugo, adjugé pour 6.500 €.

Pour le premier, Victor Hugo l'avait fait parvenir à Juliette Drouet après y avoir appliqué ses corrections, indiquant : « Je vous ai dû la vie en décembre 1851 ; après avoir sauvé l'auteur, vous avez sauvé les œuvres en m'apportant à Bruxelles mes manuscrits [...]. » 

Quant au manuscrit de Littérature et Philosophie mêlées, il constitue une pièce remarquable, comportant des corrections de Victor Hugo et Adèle Hugo, mais aussi d'autres individus non identifiés : « Ce manuscrit porte des additions autographes d'Hugo, parfois postérieures de dix ans au premier jet (comme sur la mort de Lord Byron, écrit en 1824 et corrigé en 1834). Ces ajouts, loin d'être de simples variantes de mots, constituent des passages entiers retravaillés », indique la maison de vente aux enchères.
 

Cette 23e vente a rapporté au total 961.000 €, avec la vente exceptionnelle de 17 volumes de la Comédie Humaine d'Honoré de Balzac pour 65.700 €.

Dispersées depuis 2017, les collections Aristophil le seront encore ce 20 novembre, pour une 24e session de vente.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.