Comment poésie et musique aident à surmonter le bégaiement

Antoine Oury - 23.12.2013

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - poésie - musique - bégaiement


En cette période de fêtes, de cadeaux et de conflits familiaux (rayez la mention inutile), une belle histoire réchauffe toujours un peu plus les chaumières, et tirera même quelques larmes au vieil oncle aigri. Pour une série de documentaires sur le système éducatif dans le Yorkshire, la BBC s'est arrêtée à la Tornhill Academy, et a déniché une petite perle en matière de pédagogie et de réussite.

 


Colin Firth, en George VI qui surmonte son bégaiement

 

 

Souvenez-vous : Le Discours d'un Roi, film de Tom Hooper sorti en 2011, avait le mérite de jeter un éclairage sur une technique plutôt efficace pour surmonter le bégaiement. Dans le film, Colin Firth, aka George VI, s'entraîner à discourir en écoutant de la musique, afin de franchir la barrière qui provoque ce vice dans la diction.

 

La Tornhill Academy, dans le Nord de l'Angleterre, accueillait Musharaf Asghar, un élève dans la même situation, et son professeur d'anglais, Matthew Burton, a pu tester la technique rapportée dans le film. S'entraînant sur une poésie, l'élève, casque sur les oreilles, a pu enchaîner les vers sans s'y reprendre à plusieurs fois. Jusqu'à déclamer un discours devant 200 de ses camarades, et les professeurs, à la fin de l'année. Attention, tire-larmes.

 

 

 

 

« Ma diction s'améliore de semaine en semaine. Tout le monde m'a laissé prendre mon temps au lycée, mais je m'améliore en rapidité pour que mes camarades ne loupent pas leur bus s'ils m'écoutent. Malgré tout, je ne postulerai pas pour le moment dans un centre d'appel », explique Musharaf, ému et motivé.

 

Ce n'est donc pas que du cinéma.

 

(via Open Culture)