Contre l'Illettrisme : l'Ecole appelée à une grande mobilisation

Cécile Mazin - 14.10.2013

Patrimoine et éducation - Scolarité France - lutte contre l'illettrisme - Education nationale - plan d'action


Alors qu'à l'Assemblée nationale se votait hier le Budget 2014 pour la Culture, avec un grand plan d'action en faveur de la lecture, l'Éducation nationale lance une campagne de mobilisation contre l'illettrisme. La ministre déléguée, George Pau-Langevin a présenté son plan d'action, impliquant une forte mobilisation de l'École. 

 

 

Reading

surlygirl, CC BY 2.0

 

 

Trois axes majeurs sous-tendent ce projet. L'illettrisme concerne des personnes qui ne maîtrisent pas la lecture, l'écriture, le calcul, les compétences de base permettant d'être autonome dans des situations simples de la vie quotidienne, alors même qu'elles ont été scolarisées en France. « Ce phénomène touche 2,5 millions d'adultes en France qui sont dès lors, handicapés ou gênés dans leur vie quotidienne et dans leur vie professionnelle », précise-t-elle.

 

En outre, 7 % des adultes sont actuellement en situation d'illettrisme, soit autant de parents qui ne peuvent pas venir en aide à leurs enfants, durant leur scolarité. Pour le ministère, deux responsabilités en découlent :  

  • reconnaître et mesurer l'impact sur la scolarité de l'enfant dont les parents sont illettrés
  • réussir à transformer la scolarité de l'enfant en une chance et en une opportunité pour ces parents illettrés de se remettre dans une démarche d'apprentissage

 

Ainsi, à l'occasion des Assises nationales de la lutte contre l'illettrisme, trois plans d'action ont été présentés :

  • réarmer l'institution : l'éducation nationale doit se transformer en profondeur pour prendre en compte l'illettrisme familial comme un élément majeur dans la scolarité de l'élève
  • sensibiliser les personnels pour prendre en compte la réalité qu'est l'illettrisme : réarmer l'institution permettra à chacun d'être en capacité de repérer les situations familiales d'illettrisme, afin de pouvoir nouer une relation de confiance avec les parents, leur proposer des solutions, les orienter vers les dispositifs adéquats
  • coordonner les acteurs et valoriser les partenariats : donner une cohérence à tous les dispositifs et à toutes les actions qui sont mises en place.

 

Une circulaire a été diffusée aux rectrices et recteurs d'Académies, ainsi qu'aux différentes personnes impliquées dans la vie des établissements scolaires. On y évoque la nécessité d'une sensibilisation et d'une meilleure information de la part des équipes éducatives ou encore le besoin de consolider le pilotage du réseau « maîtrise de la langue ». 

 

Si les liens entre école et familles doivent être renforcés, il en va de même pour les partenariats déjà tissés avec les différentes associations. Notons qu'un kit pédagogique a été diffusé, reproduit ci dessous, et dans lequel chacun est invité à puiser largement.