Contre les inégalités sociales, Don Quichotte s'invite au Carnaval de Rio de Janeiro

Cécile Mazin - 08.02.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Don Quichotte Cervantes - Carnaval Brésil Rio - inégalités sociales


Depuis le 5 février, le Carnaval de Rio bat son plein, au rythme des percussions et de la musique : des journées entières de défilé dans les rues qui ont été marquées, ce 8 janvier, par l’apparition d’une star inattendue. Les festivaliers et touristes ont pu découvrir une statue de 20 mètres de hauteur, représentant Don Quichotte. Le personnage de Cervantes est devenu alors le roi de la fête. 

 

 

 

 

 

Difficile de rater la chose, même si la samba envahit les rues et les oreilles. Et même si le Brésil a un héritage lusophone, cette année 2016 marque le 400e anniversaire de la mort de Miguel Cervantes – le Carnaval de Rio ne pouvait pas manquer l’occasion. 

 

 

 

O nosso abre alas recebendo os ajustes finais para essa grande noite! #verasqueumfilhoteunaofogealuta

 

 

 

C’est l’école de samba Mocidade qui a puisé dans la littérature cette inspiration, pour entretenir un défilé « fou et passionné ». L’ingénieux hidalgo a fourni le prétexte et voici l’histoire réécrite, comme un nouveau voyage du chevalier, au Brésil. Or, par-delà la fête, le personnage est exploité pour véhiculer un message politique, au cours du défilé : fasciné par la littérature brésilienne, il se retrouve face à la corruption, les inégalités sociales et le déficit éducatif, en entrant au Brésil.

 

Sa lutte devient alors cette d’un plus grand équilibre pour chacun.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.