Corneille, Horace, Acte IV, scène 2

Clément Solym - 27.02.2009

Patrimoine et éducation - Ressources pédagogiques - Corneille - Horace - moitié


Après une semaine consacrée à la poésie, il est bon de terminer sur quelques vers de Pierre Corneille (1606-1684). Je vous propose un extrait d’Horace : la scène 2 de l’acte IV qui voit la confrontation du vieil Horace et de Valère.

Après l’âpre « querelle » du Cid, Corneille revint avec Horace à une tragédie d’inspiration antique où il s’efforçait de respecter scrupuleusement les règles du genre. En vertu du code des bienséances, les événements violents (combats, meurtres), impossibles à représenter sur scène, exigeaient le recours au récit. Corneille en fait ici une pièce maîtresse du genre tragique, préservant à travers lui l’intérêt dramatique sous la forme d’un quiproquo majeur.

Rome et Albe sont en guerre : elles ont remis chacune leur destin entre les mains de trois guerriers et frères, les Horace (romains) et les Curiace (albains), qui doivent s’affronter en un combat décisif, malgré les liens affectifs et familiaux qui les unissent. A l’acte III, le vieil Horace a entendu le début du récit d’un affrontement qu’il a cru fatal et déshonorant pour les siens : deux de ses fils sont morts dignement au combat, mais le troisième a fui. La scène 2 de l’acte suivant, en contant la seconde moitié de l’histoire, lève enfin le quiproquo.