Coup de feu et de foudre : le revolver de Verlaine qui tira sur Rimbaud

Elodie Pinguet - 19.10.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Verlaine Rimbaud poètes - revolver enchères vente - passion Belgique revolver


C’est sans conteste le revolver le plus connu de la littérature française. L’arme à 6 six coups de calibre 7 millimètres ayant blessé Rimbaud en 1873 sera vendue aux enchères chez Christie’s à Paris le 30 novembre.

 

Photo non contractuelle - modèle de pistolet 7mm de l'époque

 

 

C’est l’après-midi du 10 juillet 1873 qui a mis un terme aux étroites relations entretenues entre Paul Verlaine et Arthur Rimbaud, dans la chambre d’un hôtel bruxellois. Une querelle de deux mois aboutissant sur deux coups de feu à l’encontre du jeune et brillant Rimbaud, le blessant au poignet gauche.

 

Une seconde menace provoquera l’arrestation de Verlaine et son emprisonnement pendant près de deux ans. Il rédigera en prison 32 poèmes de Cellulairement. À sa sortie en 1875 il revoit une dernière fois Rimbaud et reçoit de ses mains le manuscrit des Illuminations.

 

L'homosexualité des deux poètes fait scandale et la violence de Rimbaud bouleverse le groupe de poètes dans lequel Verlaine gravite. Les deux amants partent pour Londres en juillet 1872. S'ensuit une période de séparations et de retrouvailles, entre Londres et Bruxelles, qui atteint son point culminant lorsque Verlaine tire sur Rimbaud le 9 juillet 1873 de peur que celui-ci ne le quitte.

 

Il ne le blesse que superficiellement au poignet et Rimbaud retire sa plainte, mais Verlaine est condamné le 8 août 1873 à deux ans de prison, son homosexualité étant un facteur aggravant pour le tribunal.

 

 

Classé trésor national depuis 2005, le manuscrit de Cellulairement eut un parcours hors du commun.

 

L’arme du délit avait été remise à l’armurerie Montigny jusqu’en 1981, où elle arrive dans les mains de son actuel propriétaire. Elle est aujourd’hui estimée entre 50 000 et 60 000 euros.