Croisée de Wikipédia et YouTube : Wordia, le dictionnaire visuel 2.0

Clément Solym - 25.09.2008

Patrimoine et éducation - Scolarité France - Wordia - dictionnaire - visuel


Que pourrait-on trouver de commun à l'encyclopédie Wikipédia et à l'hébergeur de vidéos YouTube ? Rien ? Si : Wordia. Lancé le 18 septembre par Michael Birch, également fondateur de Bebo.com, cette apparition coïncide avec l'anniversaire du premier dictionnaire compilé à Londres par le Dr Samuel Johnson, voilà 253 ans.

Wordia, ou Babel réinventé

Nouveau concept de dictionnaire, Wordia combinera des éléments du dictionnaire HarperCollins avec des vidéos d'utilisateurs et de célébrités, il permet de discuter de nouvelles définitions, de l'acception des mots, et les utilisateurs peuvent voter selon la pertinence, l'exactitude ou l'humeur. Car ici, « nous redéfinissons le dictionnaire ».

En effet, tout se déroule en trois temps : d'abord, on trouve un mot, ensuite on enregistre une vidéo, et enfin on l'upload. Ce mélange entre la rigueur de l'apport HarperCollins et l'aspect collaboratif des usagers devrait donner un mélange détonnant par la suite. Car l'on peut bien sûr faire des recherches rigoureuses sur un terme, pour en retrouver l'origine, le sens et la graphie exacte.

Participation ludique et pédagogique ?

Pour l'heure, on compte 76.000 mots recensés avec 120.000 définitions et une autre liste de 21.000 mots est en préparation, pour un projet que soutiennent l'Open University et la National Literacy Trust. Chaque jour, une nouvelle vidéo est mise en avant qu'un utilisateur aura réalisée.

« Quand un mot est défini de façon personnelle et placé dans un contexte vidéo, cela devient comme un aide-mémoire, un outil mnémotechnique, quelque chose d'instantanément plus facile à retenir et plus utile qu'une définition de dictionnaire seul », explique Edward Baker, le cofondateur. Pour l'heure, seule une version anglaise est disponible.

Ici, la définition d'Alopecie, par Gail Porter :