Cruel manque de postes au concours d'enseignants pour 2009

Clément Solym - 08.01.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - manque - postes - concours


SNUipp-FSU, Snes-FSU et Snetaa.eil, tous trois syndicats enseignants, ajoutent leur voix à celle des protestations émises par les syndicats lycéens sur les suppressions de postes prévues par la réforme de Xavier Darcos pour 2009. Alors que l'intéressé se défendait en affirmant que le budget 2009 est déjà voté et que l'on ne peut pas revenir sur ces suppressions, les syndicats ont posé une addition simple.

En effet, 15.600 postes sont prévus pour les concours externes, soit 3000 de moins que l'an passé, d'après les chiffres ministériels. Ces derniers affectent principalement l'école primaire, et représentent « une baisse brutale » des postes, comme le rappelle VousNousIls, de 7.000 en 2009 contre 10.000 en 2008. Pourtant, « le nombre d'élèves continue de croître dans les écoles », pointe SNUipp-FSU.

Et dans un communiqué d'enfoncer le clou : « Au moment où le gouvernement affirme sa volonté de soutenir l'emploi, il doit donner l'exemple en revenant sur la baisse du nombre de postes au concours » et non, comme c'est actuellement le cas « en réduisant les débouchés et les perspectives des jeunes ». Et suppression des postes toujours, Snes-FSU constate que si les 8600 emplois pour collège et lycée ne varient pas avec les chiffres de 2008, ils « seront largement insuffisants pour couvrir les besoins, au regard des départs en retraite ».

Pour le syndicat, cette « absence de recrutement dans les disciplines techniques industrielles depuis trois ans contredit la volonté de maintenir la voie technologique », d'autant que « le nombre des recrutements des CPE (conseillers principaux d'éducation, 200) et des Co-Psy (conseillers d'orientation psychologues, 50), à un niveau ridiculement bas, reste inférieur aux sorties de ces corps ». Une véritable menace pour leur pérennité.