Cuba ouvre sa propre version de Wikipedia, EcuRed

Clément Solym - 14.12.2010

Patrimoine et éducation - Scolarité France - ecured - encyclopédie - internet


L'encyclopédie en ligne Wikipedia connaît un succès fulgurant depuis des années, notamment du fait de son excellent référencement sur Google. Fortement inspiré de cette histoire, Cuba a décidé d'ouvrir sa propre encyclopédie, EcuRed.

« La connaissance par tous et pour tous », assure l'encyclopédie qui comporte déjà 19.500 entrées. Mais non sans une certaine orientation. En effet, à l'article États-Unis on peut lire : « l'empire (impérialiste ?) de notre époque et le plus puissant pays du monde ». Un brin orienté donc.

Pourtant, voilà : lancé aujourd'hui, le site est quelque peu victime de son succès et déjà indisponible si l'on tente d'y accéder. Il est normalement possible de le consulter sans limites via internet, mais également par l'intranet du gouvernement cubain.


Or, ce qui est plus improbable, c'est qu'aujourd'hui, moins de 3 % des Cubains ont utilisé internet une fois durant l'année.

Entre autres articles passionnants, il faut consulter celui sur Fidel Castro, qui ne manque pas d'encenser le révolutionnaire, autant ou presque que peut l'être son frère, Raul.

« La philosophie est d'accumuler et de développer des connaissances, avec une démocratisation, sans profit, objective et d'un point de vue décolonisateur », assume l'encyclopédie en ligne. L'hostilité des articles touchant de près ou de loin les États-Unis est largement là pour le prouver.

Enfin, si les articles pourront être modifiés, après l'approbation des administrateurs, on ne sait pas vraiment qui est derrière ce site.

Chose amusante, l'encyclopédie dispose déjà de son entrée dans... Wikipedia.