D'anciens discours d'Hitler vendus aux enchères pour 34 000 €

Clément Solym - 27.10.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - discours Hitler enchères - nazis Hitler discours - nazis guerre mondiale


La maison de vente aura subi de lourdes pressions pour que les documents soient retirés de ces enchères. Mais rien n’y a fait : les notes liminaires à d’anciens discours du dictateur allemand, Adolf Hitler ont été attribués pour 34.000 $. 


 

Hermann Historica, la maison de vente allemande basée à Munich, a défendu son projet jusqu’au bout. Tous les manuscrits proposés dataient d’avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale : à ce titre, ils revêtaient une importance historique majeure. Et nécessitaient donc d’être conservés dans un musée. Il semble toutefois qu'aucune préemption n'ait eu lieu...

Pour autant, les groupes de défense du judaïsme ont démultiplié les tribunes et attaques, considérant que ces textes encourageraient les mouvements néonazis.

Le rabbin Menachem Margolin, chef de l’Association juive européenne, basée à Bruxelles, le dénonçait : « Je ne peux pas comprendre la pure irresponsabilité et l’insensibilité, dans un climat aussi fébrile, qui consiste à vendre de pareils articles — les divagations du plus grand tueur de juifs au monde — au plus offrant. »


crédit Hermann Historica

 
Et d’ajouter auprès de l’AP que ces enchères « aident à légitimer les passionnés d’Hitler, qui prospèrent grâce à ce type de document ». 

Le manuscrit complet compte neuf pages : il s’agit d’un prélude au discours prononcé devant les nouveaux officiers militaires, à Berlin, en 1939. Soit huit mois avant que ne soit déclenché le conflit ayant mené aux atrocités que l’on connaît aujourd’hui. 

Ce que l’European Jewish Association pointe également, c’est que la maison avait proposé l’an passé des documents similaires pour une autre vente aux enchères.
 


Au final, les textes ont été achetés par des acquéreurs demeurés anonymes, pour le montant le plus élevé de l’estimation originelle. Et ce alors que le chef de l’agence allemande pour la sécurité intérieure a récemment fait état d’une augmentation des actes antisémites dans le pays. 

« Nous comprenons que la Covid-19 mobilise, à juste titre, les pensées des gouvernements et des parlements. Mais nous ne pouvons pas permettre au virus de l’antisémitisme de se développer sans contrôle », indiquait le rabbin quelques jours avant la vente.

Il demandait alors que la vente soit stoppée net. Et que, par éthique, morale ou humanité, ce genre de produits ne soit pas ainsi dispersé aussi aisément. « Le message doit circuler que le développement ultérieur de ce “marché” est tabou, et au-delà des normes acceptables. »

À ce titre, même Amazon semble avoir retenu la leçon, et empêche désormais – parfois… – la vente de memorabilia nazis sur son site. La commercialisation de Mein Kampf, le traité haineux d’Hitler, avait récemment fait l’objet d’une suppression.



illustration : Adolf Hitler domaine public


Commentaires
Sujet toujours sensible et douloureux.



Il ne s'agit pas de nier ou de banaliser les crimes du nazisme, génocides compris.



Mais cette volonté d'oblitérer, de cacher ou d'effacer les œuvres, voire la personne, d'Adolf Hitler me laisse sceptique ; ainsi, je continue de penser que « Mein Kampf » devrait être en vente libre Mais SEULEMENT sous forme d'éditions critiques comportant de nombreuses notes fournies en bas de page et non un simple avertissement au début de l'ouvrage. On doit rendre accessibles des matériaux historiques, surtout quand leur connaissance - une fois de plus bien « cadrée » - peut contribuer à immuniser les générations futures contre ces idées.



Concernant les manuscrits faisant l'objet du présent article, j'aurais aimé connaître leur provenance, voire l'identité de leur(s) propriétaire(s). Surtout, je regrette qu'ils n'aient pas été préemptés par une bibliothèque publique ou privée qui en aurait ensuite mis une copie à la disposition des chercheurs, voire du grand public. Car il est évidemment intéressant d'étudier le travail préliminaire de personnalités s'adressant au public, surtout lorsqu'il s'agit d'un cynique maître de la manipulation, voire du « viol des foules ».



Bref, je comprends l'émotion et approuve la nécessaire vigilance de ceux qui n'acceptent pas la banalisation des thèses nazies. Mais, en l’espèce, je crains que de tels excès de zèle soient contre-productifs pour les raisons que j'ai essayé d'exposer. Le débat documenté mené par des personnes qualifiées, notamment de vrais historiens (car beaucoup de personnes, à commencer par des journalistes ignares usurpent cette qualité) est le propre de nos sociétés démocratiques et sont la meilleure façon de « désinfecter » les esprits.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.