Danemark : une carte d'histoire où l'URSS a annexé la Norvège et la Suède

Victor De Sepausy - 06.09.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - carte histoire manuel - Suède Norvège URSS - artiste Islande uchronie


Petite boulette historique de l’éditeur Lindhardt & Ringhof, qui a proposé une étrange carte dans l’un de ses manuels. Les élèves du Danemark peuvent ainsi y découvrir que le nord de la Norvège et la Finlande faisaient simplement partie de l’Union soviétique. 

 

 

 

Rebaptisée Alternate Cold War 1960 – Cold War in Europe, la carte en question intègre directement les deux pays à l’empire de l’ex-URSS. Et rapidement, les internautes ont pointé l’erreur, et dénoncé l’inattention de l’éditeur. 

 

L’erreur a originellement été découverte par les enseignants, manifestement intrigués par cette boulette.

 

Le souci vient en réalité de ce que la carte est issue du travail de l’artiste islandais, mais également historien, Andri Jónsson. Elle ne représenterait donc pas les supposés fronts de la période de l’Après-guerre, mais un scénario de contraction et d’annexion de territoires. 

 

Pour l’instant, l’éditeur Stefan Dybdal Emkjær a tenté de sauver les meubles, soulignant qu’il s’agit d’un problème de couleurs. Responsable des sciences humaines et sociales, il assure : « Regardez attentivement la carte une fois de plus, certaines couleurs sont fausses. La carte est librement fantaisiste. »

 

Sauf que le recours à cette illustration dans un manuel d’histoire pose réellement problème. 

 

L’utilisation d’un projet artistique daté de 2015, et originellement publié sur DeviantArt, interroge. Dans sa présentation de la carte, l’artiste avait adjoint plusieurs explications qui justifiaient son travail cartographique et uchronique. On peut d’ailleurs y lire « la Suède se trouve contrainte de rejoindre l’OTAN en 1950 par crainte de l’agression soviétique ». Or, l’entrée du pays dans l’OTAN... n’est toujours pas à l’ordre du jour.

 

L'artiste le décrit d’ailleurs clairement : 

 

L’Armée rouge a libéré le Danemark à l’automne 1945. Des négociations d’Après-guerre entre les USA et l’URSS aboutissent à un accord en 1945, où les États-Unis et la Norvège acceptent l’annexion des régions des comtés de Finnamark et Troms, de la Norgège, en plus de la ville de Narvik, ainsi que l’archipel de Svalbard. En retour Staline a accepté de retirer toutes les troupes du Danemark et des territoires norvégiens restant, pour les laisser rejoindre l’OTAN.

 

De même, l’Allemagne est découpée en quatre États, avec Ouest et Sud attribués aux USA, l’Est à l’Autriche et le reste aux Soviétiques. De plus, sa frontière s’étend jusqu’à la ville de Krusa... située logiquement au Danemark.

 

Totalement fantaisiste, donc. Un peu comme si l’on utilisait le roman de Philip K. Dick, Le maître du Haut Château, comme une référence historique. L’écrivain y détaillait en effet un monde où l’Allemagne nazie avait remporté la Seconde Guerre mondiale, aux côtés du Japon...

 

En attendant, l’éditeur a décidé de cesser les ventes et va changer la carte pour la remplacer par une approche plus correcte. 

 

via Politiken