Dans l'Utah, un juge condamne à des compte-rendus de lecture

Clément Solym - 17.02.2012

Patrimoine et éducation - A l'international - Victor Hugo - lecture - prison


Le site Wausaudailyherald rapporte que la lecture des Misérables est considérée comme une peine applicable pour certains jugements aux Etats-Unis. C'est du moins le cas en Utah, où le juge Thomas Willmore du tribunal de Logan demande à ses accusés de faire la lecture de l'ouvrage en question afin de pouvoir réfléchir sur les thématiques qu'il renferme.

 

Pourquoi Victor Hugo, pourquoi Les Misérables ? Un personnage, monseigneur Bienvenu, fait preuve de bonté envers Jean Valjean, même après que ce dernier lui ait dérobé des chandeliers. Il s'enfuit, est arrêté et ramené à Monseigneur Bienvenu, lequel affirme à la police que Valjean ne l'a nullement volé, puisqu'il les lui a offerts lui-même. Il lui demande ensuite d'employer la deuxième chance qui lui est offerte à devenir un homme bon. De quoi donner à penser, du moins en ce qui concerne des peines visant à une réhabilitation des prévenus et non à leur condamnation pure et simple pour le principe.

 

 

Mais le juge Willmore n'a pas seulement vocation à faire lire Victor Hugo. C'est une entreprise plus large de réinsertion par la lecture qu'il tente d'encourager. Même à des personnes condamnées à des peines de prison, il recommande d'employer leur temps à la lecture, et à la réflexion qu'elle peut engendrer.

 

Secondes chances

 

De telles expériences ont déjà été tentée, notamment au Texas, pourtant connu pour son taux record d'incarcération, et la conservation de la peine de mort. Le programme "Changing Life Through Literature" (« Changer de vie par la littérature ») permet ainsi la réhabilitation de prisonniers. CLTL a été mis en place au Texas par un professeur d'Anglais, Robert Waxler : ce dernier avait conçu un programme de lecture pour des criminels récidivistes qu'il a proposé à son ami le juge Kane. Huit personnes ont d'abord participé à ce programme au lieu de subir une peine de prison. C'est aujourd'hui un programme reconnu.

 

Aujourd'hui, le Massachusetts, l'Arizona, le Connecticut, le Kansas, le Maine, New York, Rhode Island et le Texas appliquent ce programme.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.