Dans le monde, un jeune sur cinq reste exclu du système scolaire

Antoine Oury - 06.03.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - education monde enfant - alphabétisation enfant monde - UNESCO education enfants


L'UNESCO et son institut de statistiques ont dévoilé les dernières données sur l'éducation dans le monde, avec une attention particulière portée aux plus jeunes. En 2016, un jeune sur cinq reste exclu du système éducatif, soit 263 millions d'individus dans le monde entier : un chiffre qui n'a pas vraiment bougé sur les 5 dernières années, déplore l'UNESCO.


book
(photo d'illustration, Dean Hochman, CC BY 2.0)
 


Malgré l'adoption des objectifs de développement durable par les pays membres de l'Organisation des Nations Unies – parmi lesquels on trouve l'accès à l'éducation – la situation mondiale n'a pas évolué, déplore l'UNESCO dans son dernier rapport sur l'accès aux savoirs. En 2016, 263 millions d'enfants, adolescents et de jeunes (jusqu'à 17 ans) restent exclus du système scolaire, soit un jeune sur cinq.

 

L'évolution de ce chiffre préoccupe l'UNESCO : si les statistiques avaient eu tendance à devenir plus encourageantes sur la première décennie des années 2000, les 5 dernières années ont vu le nombre de jeunes exclus du système scolaire se stabiliser, ne baissant plus que d'un million depuis 2012.

 

Parmi l'ensemble des jeunes concernés, les 15-17 ans sont les plus touchés, puisqu'ils représentent plus de la moitié des exclus, 53 %, soit 139 millions d'individus. Les enfants de 6 à 11 ans suivent, avec 63 millions de personnes, soit 24 % du total, puis les adolescents de 12 à 14 ans, qui représentent 61 millions de personnes, soit 23 % du total.




 

Comme l'indique le graphique ci-dessus, la parité est presque atteinte dans les chiffres de sortie du système scolaire, pour les garçons et les filles, même si ces dernières restent plus touchées que les garçons sur la période 6-11 ans, tandis qu'eux le sont plus entre 15 et 17 ans.

 

Les chiffres doublés pour la catégorie 15-17 ans s'expliquent par les taux de pauvreté et le coût des études supérieures, signale l'UNESCO. Mais aussi par le fait que, dans certains pays, des jeunes de cet âge préféreront travailler, contraints de gagner leur vie. 

 

Concernant la répartition de ces jeunes sans accès à l'éducation, l'Afrique subsaharienne reste la région la plus touchée, avec 44,7 millions de garçons et 52,2 millions de filles, tous âges confondus, soit 96,9 millions d'individus. Elle est suivie de près par l'Asie du Sud, avec 49,2 millions de garçons et 46,5 millions de filles concernés. L'Asie de l'Est et du Sud-Est affiche 31 millions de jeunes concernés, avec 17,6 millions de garçons et 13,4 millions de filles.

 

Parmi les autres régions particulièrement touchées, l'UNESCO signale l'Afrique du Nord et l'Asie de l'Ouest, mais aussi l'Océanie. 



 

 

Sans surprise, le niveau de vie reste une des principales causes de l'exclusion du système scolaire, indique l'UNESCO, avec une influence sur d'autres facteurs : « Les niveaux de pauvreté sont également étroitement liés aux disparités entre filles et garçons dans l'éducation. Une comparaison des taux d'abandon extrascolaire montre que dans les pays à faible revenu, les femmes sont plus susceptibles de sortir du système scolaire que les hommes, alors que l'inverse peut être observé dans les pays à revenu élevé. »

 

Comment les bibliothèques peuvent agir
pour le développement durable




Le rapport complet de l'UNESCO est disponible à cette adresse ou ci-dessous.

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.