De l'importance du Latin pour l'agrégation de Lettres Modernes

Clément Solym - 29.08.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - agrégation - version - latine


Cécilia Suzzoni est professeure de Chaire supérieure au Lycée Henri IV. Elle revient dans un article paru chez Fabula sur la décision qui a été prise et validée dans le JO du 29 juin 2008 d'offrir aux candidats à l'agrégation de Lettres Modernes de choisir entre une version latine ou une version grecque.

Elle explique dans un texte fort bien construit que le Latin est une langue nécessaire pour qui voudrait enseigner le français. À plusieurs points de vues indispensable. Tout d'abord c'est l'ancêtre du français, bien des mots sont éclairés par la connaissance du latin, mais c'est aussi la langue dans laquelle nous allons puiser l'inspiration pour créer de nouveaux mots. Enfin la culture latine tient une place prépondérante, autant en ce qui concerne les auteurs proprement latins que les auteurs d'expression latine ponctuelle comme Dante, Montaigne, Shakespeare, Cervantès qui pourraient être mis de côté sans une solide connaissance de la langue.

Pour retrouver cet article de Cécilia Suzzoni, il vous suffit de suivre notre lien vers le site de Fabula.