Décès de Zaha Hadid, architecte aux projets impossibles à réaliser

Nicolas Gary - 02.04.2016

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Zaha Hadid - architecte récompenses - projets impossibles


Zaha Hadid fut une architecte très controversée qui, malgré son succès critique et ses nombreuses récompenses, n’a pourtant pendant des années concrétisé aucun de ses projets. Certains sont même allés jusqu’à dire que ses projets étaient impossibles à réaliser. 

 

Zaha partout! #pierresvives #hadid #bibliotourisme

Charlotte Henard, CC BY SA 2.0

 

 

Née à Bagdad, Hadid a fait une partie de ses études à Londres, où elle a établi son cabinet. Elle fut la conceptrice et la créatrice d’une architecture radicale depuis plus de 30 ans. 

 

« Zaha Hadid était une grande figure de l’architecture contemporaine. Première femme lauréate du prix Pritzker, son architecture lyrique se singularisait par son énergie, ses courbes amples et son audace. Elle a travaillé sur tous les continents », rappelle Audrey Azoulay dans un communiqué. 

 

Et de poursuivre : « En France, les habitants de Hoenheim, près de Strasbourg, connaissent son terminal du tramway, récompensé par le prix de l’Union européenne pour l’architecture contemporaine Mies Van der Rohe. Les Marseillais se repèrent grâce à la tour CMA-CGM du quartier Euroméditerranée. Les visiteurs du centre culturel pierresvives de Montpellier se souviennent de l’architecte qui voulait de la beauté pour tous les quartiers. »

 

 

 

Les éditions Taschen avaient fait paraître en novembre 2013 un recueil de ses œuvres complètes entre 1973 et 2013 (traduit par Cristina Brigitta Köper et Jacques Bosser et réalisé par Philip Jodidio). Une édition collecteur fut alors produite à 200 exemplaires, avec un coffret à rabat réalisé par l’artiste. L’édition d’art est enrichie d’une couverture spéciale dessinée par Zaha Hadid : une plaque acrylique noir poli inspirée par le design du nouveau MAXXI à Rome.

 

Les éditions Parenthèses, qui avait fait paraître une intégrale, ajoutent : « Zaha Hadid, née en Irak et qui a fondé son agence et travaillé à Londres, a été la première femme lauréate du Pritzker Prize. Elle a, au cours de ces trente dernières années, bouleversé notre perception de l’espace et de l’architecture, puisant ses références à la source même du modernisme, à l’instar des constructivistes et des suprématistes. »