Découvrir Agrippa d'Aubigné, poète d'une France devenue “mère affligée”

Victor De Sepausy - 09.05.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Agrippa Aubigné mort - Henri IV Aubigné - Tragiques Agrippa Aubigné


Protestant, homme de guerre et écrivain, Agrippa d’Aubigné fut l'écuyer d’Henri de Navarre et partagea avec lui une vie d’aventures et, immobilisé par une blessure, composa le long poème des Tragiques. Il suivit son compagnon d’armes jusqu’à ce que celui-ci devienne Henri IV et roi de France (1589).




 

Érudit et doué pour les lettres, il publie les Tragiques sur la fin de sa vie et lors de son exil, œuvre dans laquelle il raconte l’histoire des guerres de religion en s’appuyant sur ses souvenirs. Sa petite-fille, Françoise d’Aubigné (future Madame de Maintenon), épousera Louis XIV.

 

Né le 8 février 1552, au château de Saint-Maury près de Pons (Saintonge), il est mort le 9 mai 1630. 

 

Son grand œuvre, Les Tragiques, raconte la période des guerres de religion en France que d’Aubigné vécut de l’intérieur – du côté des protestants. 
 

Je veux peindre la France une mère affligée, Qui est, entre ses bras, de deux enfants chargée. Le plus fort, orgueilleux, empoigne les deux bouts Des tétins nourriciers ; puis, à force de coups D'ongles, de poings, de pieds, il brise le partage Dont nature donnait à son besson l'usage ; Ce voleur acharné, cet Esaü malheureux, Fait dégât du doux lait qui doit nourrir les deux, Si que, pour arracher à son frère la vie, Il méprise la sienne et n'en a plus d'envie.


Très tôt, il fut le témoin de scènes de massacre et il participa tout jeune aux combats. Cette œuvre de colère est née du souvenir de la conjuration d’Amboise et des massacres de la Saint-Barthélémy, mais aussi des spectacles que d’Aubigné avait alors sous les yeux. Nul n’a peut-être mieux rendu l’atmosphère d’une guerre civile.

Comme l’écrit Marguerite Yourcenar, « il a parlé pour des voix réduites au silence ; il a aussi vomi sa fureur à l’égard de ceux qui lui semblaient avoir commis, ou n’avoir pas empêché, l’injustice ». Mais d’Aubigné a pu aussi faire passer dans cette épopée le souffle de la foi, la certitude de l’espérance.

 

On peut retrouver sur Wikisource le livre Les Tragiques, en libre consultation
D’autres oeuvres sont proposées à cette adresse.

On peut également retrouver deux cours en ligne, portant sur l'ensemble de son oeuvre.
 

 

 


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.