Défense de l'université contre les 'voies de passage' de Pécresse

Clément Solym - 09.02.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - défense - université - décret


C'est presque un passage en force que l'on sent poindre dans les intentions de la ministre Valérie Pécresse, qui expliquait ce matin sur Canal + que l'on trouverait bien des « voies de passage » pour parvenir à une réalisation de ce décret sur le statut des enseignants-chercheurs.

Cependant, le discours officiel est apaisant : « Je veux rassurer, je veux rassurer surtout chaque discipline », précisant que personne n'allait perdre ni gagner dans cette affaire. « Ce décret, c'est une étape supplémentaire de l'autonomie. Il modernise le statut des enseignants-chercheurs pour permettre aux universités qui deviennent autonomes de pouvoir gérer leur richesse humaine au plus près des besoins de l'université », ajoute-t-elle.

Dans le même temps, l'organisation Défense de l'université revient elle aussi à la charge en réclamant à la ministre qu'elle retire purement et simplement ce décret, invitant dans un communiqué paru hier à une grève et une manifestation généralisées demain.

On « rappelle la nécessité d'une loi réaffirmant l'exigence de l'indépendance constitutionnelle des universitaires et demande qu'une telle loi soit précédée d'une vaste consultation de la communauté universitaire », dans ce même communiqué. Ce collectif est composé de juristes de l'université Paris II Assas, qui se sont montés contre le projet de Valérie Pécresse.

La confrontation se poursuit pour la seconde semaine, probablement avant qu'elle ne se change en deuxième semaine de protestation...