Des collégiens privés de manuels scolaires : “Tu n’as pas payé la cantine.”

Victor De Sepausy - 08.09.2020

Patrimoine et éducation - Scolarité France - cantine manuels scolaires - collège élèves manuels - direction collège manuels


Pour une facture de 9,20 € en souffrance, une élève du collège Fleming, dans l’Essonne, s’est vu refuser les manuels scolaires pour son entrée en 3e. L’épisode, désastreux, concerne également sa sœur et d’autres collégiens de l’établissement. Un scandale en regard des sommes dues.


 

« Quand je lui ai demandé pourquoi, elle m’a répondu : “Tu n’as pas payé la cantine” », rapporte la parente d’élève auprès du Parisien. Et de raconter que le collège avait établi, lors de la distribution desdits manuels scolaires, deux groupes : le premier a reçu les siens, le second non. 

Au motif que les frais de cantine n’avaient pas été acquittés. Les 9,20 €, pour chacune de ses filles, concernaient la période de janvier à mars, précise la maman en colère. Mais quelques jours plus tard, la direction la recontacte pour lui indiquer que les paiements avaient été égarés, mais retrouvés, dans un coffre-fort.

« C’est une humiliation pour nos enfants de les prendre à partie devant les autres. C’est totalement aberrant de les priver de livres scolaires pour cette raison », s’indigne-t-elle. D’autant que la petite sœur, qui entrait en cinquième par la suite, a vécu « la boule au ventre de peur » qu’on lui fasse endurer la même mésaventure. 
 

L'inspection académique en renfort


Or, parmi les parents d’élèves, se trouve un conseiller municipal d’opposition, Jean-Christophe Péral : « C’est totalement illégal de faire ça. Les textes sont très clairs : les manuels scolaires appartiennent à l’État, l’établissement n’en est pas propriétaire et la direction ne peut absolument pas prendre ce genre de décision… »

Sa propre fille avait essuyé le même refus de communication des ouvrages scolaires, et le père, remonté, n’entend pas en rester là…

À l’absence de communication auprès des parents, premiers concernés, s’est ajoutée une série d’erreurs – comme cette demande de régler des frais de cantine pour 12 jours… durant lesquels le collège était fermé. La cheffe d’établissement aurait demandé à ses services de remettre les manuels le 4 septembre.

Quant à Jean-Christophe Péral, il entend faire en sorte que l’inspection académique explique à l’intéressée « qu’elle a franchi la ligne jaune ». Parce qu'il a vu rouge. 


crédit pthoto : ejilee CC 0


Commentaires
Franchement, ce n'est idiot de trouver un moyen de faire payer les enfants. L'école n'est pas gratuite : elle est payée avec nos impôts et il est normal de s'acquitter des sommes dues.

La seule chose que je trouve anormale est d'avoir perdu les sommes réclamées. Le scandale est là. Mais comme fonctionnaires territoriaux, les membres de cette noble institution sont protégés contre les fautes professionnelles. En d'autres lieux, ils connaîtraient le destin normal des fautifs : la porte.
Fleming… Fleming…

Alexander, le lauréat du prix Nobel de physiologie et de médecine en 1945 qui découvrit la pénicilline ?

Ian Lancaster, l'écrivain qui créa James Bond?

Renée, la soprano américaine renommée pour ses capacités musicales admirables, son intelligence et ses dons d'interprétation?

Quel qu'il ou elle soit, la directrice de ce collège… Fleming devrait s'en inspirer.
Quelle honte!Comment la direction d'un collège publique peut-elle prendre la décision d’empêcher les enfants d'étudier!Aucune bienveillance alors même que la la crise sanitaire rend les choses difficiles.Si quelqu'un doit prendre la porte espérons que ce soit la principale et la gestionnaire.
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.