Des cours en langue des signes à la rentrée pour les primaires

Clément Solym - 13.08.2008

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - langue - signe - enseignement


La LSF, ou langue des signes française, trouvera une place dans le taux horaire hebdomadaire des élèves de primaire dès la rentrée vient d'indiquer le gouvernement. Se référant à un arrêté du ministère de l'Éducation nationale paru aujourd'hui dans le JO.

Tous les établissements ne sont pas concernés et seules 30 à 100 écoles, selon les besoins, suivront un enseignement adapté. Ce dernier « sera dispensé aux élèves concernés dans le cadre horaire de l'enseignement du français ». Cette mesure s'inscrit bien sûr « dans la politique globale » que la France a lancée pour venir en aide aux handicapés.

Programme de vaste ampleur pour l'avenir

En juin dernier, le ministre évoquait également la possibilité que la LSF soit également enseignée en écoles maternelles. Cette initiative avait couronné la grande première qui voyait cette année l'inscription de la LSF au baccalauréat, à Arcueil, dans le Val de Marne.

À la base de ce programme, Pierre Encrevé, linguiste et directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales (E.H.E.S.S.). Les cours seront dispensés aux élèves sourds ou malentendants, dont les parents auront opté pour une double formation, français standard et LSF.

En France, on compte 10.700 enfants scolarisés atteints de troubles de l'audition. À terme, le ministre avait également projeté un Capes de langue des signes.