medias

Des enseignants français qui se sentent peu valorisés

Victor De Sepausy - 26.06.2014

Patrimoine et éducation - enquête - ocde - enseignants


Pour la première fois, la France a participé à Talis, l'étude internationale sur l'enseignement et l'apprentissage menée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Les résultats, présentés à Paris par Eric Charbonnier, expert de l'OCDE, ne sont guère flatteurs pour l'Education nationale, rapporte l'AFP.

 

L'ensemble de l'étude a été mené auprès de 100 000 enseignants et chefs d'établissements de trente-quatre pays. En France, un panel représentatif de 3000 professionnels a répondu à l'enquête.

 

Il en ressort que « les enseignants français sont un peu livrés à eux-mêmes », selon les mots d'Eric Charbonnier. L'isolement est la règle, le travail en équipe l'exception. Avec huit sur dix qui n'observent jamais les cours de leurs collègues, ils n'ont comme regard extérieur que celui de l'inspecteur qui intervient de façon extrêmement ponctuelle au cours de leur carrière.

 

Peu formés à la pédagogie, ils ont des difficultés à proposer des activités adaptées au niveau de chaque élève. La formation continue est aussi le parent pauvre de l'Education nationale par rapport aux autres pays.

 

Si les enseignants français sont 86 % à se dire satisfaits de leur métier, ils sont seulement 5 % à penser que leur profession est « valorisée dans la société ». Ce taux est le plus faible de l'enquête, très loin de la moyenne qui s'inscrit à 31%, rapporte le Café pédagogique, graphique à l'appui.

 

Comme le résume Jean-Rémi Girard, Secrétaire national à la pédagogie du SNALC-FGAF, dans Le Figaro, « les professeurs français, qui maîtrisent bien leur discipline (l'enquête le dit), sont tout simplement très mal formés, très peu aidés, mal payés (là aussi, les comparaisons internationales font mal, quand on se donne la peine de les regarder) et extrêmement déconsidérés. Leur autorité est mise à mal avant tout par leur propre administration, qui s'évertue à leur rendre la vie impossible ».




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.