Des légendes aux chants, préserver l'histoire des Navajos

Elodie Pinguet - 12.01.2017

Patrimoine et éducation - A l'international - Navajo histoire - bobines - numérisation


La conservation de leur histoire tient à coeur aux Navajos, qui ont enregistré leurs chants et coutumes dans les années 60. Aujourd’hui la Navajo Nation Library souhaite numériser tous ces sons pour permettre aux étudiants et aux chercheurs de mieux connaître le passé de ce peuple.

 

Photo d'Illustration - Donovan Shortey, CC BY 2.0

 

 

À la Navajo Nation Library sont conservées près de 300 bobines de bandes contenant plusieurs milliers d’heures d’enregistrements de Navajos, ce peuple amérindien d’Amérique du Nord. D’après le directeur de la bibliothèque, Irving Nelson « c’est une expérience extraordinaire d’écouter une petite partie d’une bande ».

 

D’après lui ces enregistrements dateraient des années 60 et auraient été financés par l’Office of Economic Opportunity. Ils sont rentrés en possession de la bibliothèque en 1979, après avoir été trouvés dans la cellule d’une prison de Fort Defiance.

 

À la fin des années 80, la bibliothèque obtient un premier financement pour transférer sur des cassettes le contenu des bobines. Les cassettes ont été stockées au Dine College au Nouveau-Mexique, mais sont détruites dans un incendie avec des livres et des « collections Navajo inestimables » en 1998.

 

Aujourd’hui la Navajo Nation Library a demandé au Navajo Nation Council des fonds de 230.520 $ pour numériser les bobines, ceci dans le but de rendre accessible leur contenu au plus grand nombre, dont les écoles.

 

Les histoires enregistrées décrivent la vie quotidienne des Navajos, leurs légendes, leurs chants et leurs coutumes, dont la cérémonie de neuf nuits « très sacrée, très privée » ainsi que des « histoires personnelles préservées depuis des centaines d’années ».

 

Pour les professeurs, comme Jolyana Begay-Kroupas, qui enseigne la langue Navajo à Arizona State et Stanford, ces enregistrements seront une source de savoirs non négligeable pour ses élèves se lançant dans le voyage « difficile, mais gratifiant d’apprendre la langue Navajo ».

 

Pour Irving Nelson, cette numérisation aurait également un intérêt pour les chercheurs, car certaines cérémonies sont racontées dans « la vieille langue » et d’après le directeur du Recovering Voices Program de l’institut Smithsonian, Gwyneira Isaac : « Ce sera très utile pour les linguistes de travailler et étudier ces dialectes pour voir comment le langage est utilisé. »

 

Cet été, de nouvelles bandes sont entrées en possession de la bibliothèque. Elles proviennent de Carl Gorman, un artiste Navajo. Sa fille en a fait don à l’établissement suite à son décès. C’est donc un concentré d’histoire d’un peuple et d’un pays qui sommeille dans les archives de la Navajo Nation Library. Au total c'est un millier d'heures d'histoire qui pourraient être numérisées.

 

 

 

Via AZCentral