Des lettres sans grand intérêt de Harper Lee passent aux enchères

Cécile Mazin - 29.03.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - Harper Lee enchères - lettres courrier vente - Oiseau moqueur


Vingt-neuf lettres de Harper Lee sont mises aux enchères cette semaine : chacune est proposée pour un minimum de 750 $ et les offres ont déjà débuté pour certaines. On y retrouve un peu des humeurs du moment, et toutes les lettres ne sont pas vraiment d’un intérêt égal. Mais pour les collectionneurs, ce genre de détail n’est pas vraiment pris en compte.

 

 

 

Quand on dit que certaines sont assez pauvres, on retrouve en effet une réponse qui dit « J’ai eu un accident vasculaire cérébral, et je ne peux pas répondre au courrier. Merci quand même. » Voilà, voilà... 750 $ pour avoir simplement la signature de l’auteure, c’est probablement chèrement payer. 

 

En revanche, il en est une qui attire tout particulièrement l’attention. Il s’agit d’une grogne véritable contre Donald Trump – tout du moins, ses casinos. Harper Lee y écrit que « la pire punition que Dieu puisse concevoir, c’est de rendre son esprit éternel au Trump Taj Mahal d’Atlantic City ». 

 

Dans une autre, on l’entend se plaindre de ce que les fans font le pied de grue devant sa maison – et se montrent particulièrement envahissant, sans respecter pour sa vie privée. À Monroeville, elle était littéralement devenue un phénomène de foire : « Il y a si peu d’occasions de se divertir que regarder Harper Lee devient une activité. »

 

Elle explique également être agacée, voire importunée, par des demandes d’argent qu’on lui adresse, ou des cadeaux. « Vous ne croirez jamais ce qu’il y a dans la tête des gens, qui me demandent de leur envoyer deux versions dédicacées de la première édition, ou d’autres qui veulent que j’envoie 850 $ pour les aider à acheter une nouvelle télévision magnétoscope, pour qu’ils puissent regarder des films. Ils ne disent pas même s’il vous plaît ! »

 

Des choses très terre à terre et pas vraiment de grandes révélations sur son travail ou son livre. Pas d'un intérêt fulgurant, en somme... 

 

Le catalogue est à retrouver à cette adresse.