Des manuscrits gaéliques inscrits au registre Mémoire du monde de l'UNESCO

Victor De Sepausy - 15.06.2018

Patrimoine et éducation - Patrimoine - manuscrits gaéliques UNESCO - Mémoire monde UNESCO - manuscrits gaéliques mémoire


Pour leur signification historique et leur portée linguistique, les premiers manuscrits gaéliques de la National Library of Scotland ont été inscrits au registre de l’UNESCO. Splendidement décorés, ces ouvrages appartiennent désormais au registre de la mémoire du monde.

 


Book of the Dean of Lismore...


 

Le Dr Ulrike Hogg, conservateur des manuscrits gaéliques de la NLS, ne se sent plus de joie : « Seul un petit nombre de ces ouvrages, connectés à l’histoire écossaise, ont survécu à cette époque, et notre collection compte plus de 60 volumes – sans pareille dans son ampleur et sa splendeur. »

 

Les Gaéliques, tant en Irlande qu’en Écosse, ont partagé une riche tradition littéraire, poursuit-il. « Notre collection offre une perspective écossaise fascinante. Des passages en latin et des extraits de textes en scots ou anglais montrent également combien les Écossais gaéliques étaient engagés activement dans de multiplies cultures européennes. »

 

L’établissement détient par ailleurs des perles très, très rares : le plus petit manuscrit de la collection, conçu pour être porté à la ceinture, par exemple (photo ci-dessous). Mais on trouve une large collection de thématiques – poésie, textes historiques, contes héroïques, vies de saints, ouvrages de prières, généalogies et toponymie...




Oubliez la banane,
accrochez un livre à votre ceinture

 

La plupart des auteurs ont utilisé cette langue littéraire sur une période de plus de 1000 ans. 

 

Mais le plus prestigieux des ouvrages reste un livre du XVIe siècle, le Book of the Dean of Lismore...

Le registre Mémoire du Monde a été créé en 1992, justement pour permettre de valoriser des documents exceptionnels, témoignant de l’évolution de l’humanité. « Cette collection, pour l’étude et la culture gaélique, est d’une importance vitale, dans la compréhension du paysage culturel riche et diversifié des îles britanniques », assure Matthew McMurray, secrétaire du Comité britannique de la Mémoire du monde de l’UNESCO.




Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.