Des manuscrits médiévaux numérisés et manipulés en 3D

Nicolas Gary - 05.03.2013

Patrimoine et éducation - Patrimoine - numérisation - manuscrits médiévaux - livre numérique


Les ouvrages médiévaux vont connaître une nouvelle vie, grâce à un processus de numérisation qui permet de les consulter en 3D. Le système, présenté aujourd'hui même à l'occasion du CEBIT, le plus important salon high-tech, qui se déroule en Allemagne, à Hanovre, a été développé par l'institut allemand Fraunhofer.

 

 

 

 

 

Les utilisateurs et les curieux ne verront plus au travers d'une vitrine les textes anciens : le procédé de numérisation mis en place présente des livres en latin, avec des illustrations, offre de manipuler en temps réel et en trois dimensions les ouvrages. Le lecteur, pour se faire, se positionne à quelques mètres d'un écran, et doit serrer la main, tout en la levant, pour faire fonctionner les capteurs de la caméra. Ainsi, il lui est possible de déplacer le livre et de le parcourir. 

 

Cette détection des mouvements, sur le principe d'un jeu vidéo, capte et identifie alors quelques gestes précis, conçus pour faire tourner les pages, et déplacer le livre. 

 

En collaboration avec la Bibliothèque d'État de Bavière, à Munich, l'institut a souhaité développer une technologie qui permet au plus grand nombre de pouvoir consulter des livres rares et anciens. « Je pense que le plus ancien ouvrage qui a été numérisé à ce jour à au moins 1000 ans », explique le chef du projet, Paul Chojecki. « La prochaine étape serait d'améliorer le contenu numérique. Parvenir à faire une recherche ou présenter une traduction immédiate si, par exemple, vous ne parlez pas latin. »

 

La technologie pourrait d'ailleurs avoir d'autres applications, plus commerciales, dans le cadre de librairies qui offriraient alors de consulter des titres qu'elles n'auraient pas en stock, tout en permettant au client de les feuilleter. L'institut avait réalisé les premières présentations de son service en octobre 2012. « Nous pouvons créer des livres en 3D grâce à la numérisation. Et puis, comme on peut le voir, nous pouvons les présenter de manière interactive, les ouvrir, les faire pivoter, juste d'un geste, sans toucher l'écran. »

 

Les premières expérimentations ont été faites avec la Bibliothèque nationale de Monaco. « Ils voulaient obtenir que leurs livres soient en trois dimensions, mais également les rendre accessibles au public », explique Paul.