Des personnalités réclament “la vérité historique” sur la mort de Maurice Audin

Bouder Robin - 30.05.2017

Patrimoine et éducation - Patrimoine - mort maurice audin - lettre ouverte maurice audin - emmanuel macron


En juin prochain, cela fera 60 ans que le mathématicien communiste Maurice Audin a disparu à Alger. À cette occasion, une quarantaine de personnalités ont rédigé une lettre à l'intention du président Emmanuel Macron, lui demandant de faire « la vérité historique » sur cette sombre affaire.

 

Maurice and Josette Audin.jpg

Josette et Maurice Audin (Domaine public)



Maurice Audin, membre du Parti communiste algérien et militant pour l'indépendance de l'Algérie, est arrêté à 25 ans le 11 juin 1957 à Alger, alors que la 10e Division parachutiste dirigée par le général Massu détient les pouvoirs de police. Audin est soupçonné d'héberger des membres du Parti, et est transféré vers une destination inconnue, pour se faire torturer, rappelle l'AFP.

Une dizaine de jours plus tard, on le dit « évadé » : une version de l'histoire qui restera officielle jusqu'en janvier 2014, alors que paraît La vérité sur la mort de Maurice Audin, aux éditions Equateur, dans lequel le général Aussaresses, parachutiste connu pour son utilisation de la torture lors de la Bataille d'Alger, affirme au journaliste Jean-Charles Deniau qu'il avait bien donné l'ordre de tuer Maurice Audin. Une déclaration qui sera confirmée en juin de la même année par François Hollande.

Aujourd'hui, une quarantaine de personnalités lancent un appel à Emmanuel Macron pour rétablir officiellement la vérité : « À l'occasion de ce triste soixantième anniversaire, la vérité historique relative à cet assassinat doit enfin être connue », écrivent-ils dans leur lettre, rendue publique samedi 27 mai.
 

Ismail Kadaré réclame l’accès au dossier de la police secrète albanaise


François Hollande, qui avait évoqué des documents et témoignages permettant « d'infirmer la thèse de l'évasion », ne les avait cependant jamais rendus publics et les signataires estiment qu'il est temps de changer les choses, alors qu'Emmanuel Macron avait promis de prendre « des actes forts sur cette période de notre histoire ».

Parmi les réclamants, les historiens Gilles Manceron et Benjamin Stora, le sociologue Edgar Morin, l'ancien ministre Pierre Joxe, les écrivains Mathias Enard et Jérôme Ferrari, le mathématicien et candidat La République en marche ! dans l'Essonne Cédric Villani, ou encore l'avocat Jean-Pierre Mignard, désireux de faire toute la lumière une bonne fois pour toutes sur le décès de Maurice Audin. « 60 ans après, il est temps que sa veuve, Josette Audin, à qui les pouvoirs politiques français successifs ont menti tout en entravant délibérément le travail de la Justice, connaisse enfin la vérité », écrivent-ils.
 

“Monsieur Macron : La poésie doit être votre absolue priorité”


Des événements sont organisés pour célébrer la mémoire de Maurice Audin. Le mardi 6 juin aura lieu à la Mairie du 2e arrondissement de Paris une projection du documentaire Maurice Audin, la Disparition, alors qu'un dépôt de gerbes aura lieu à la Place Maurice Audin le samedi 10 juin.