Des universitaires protestent contre la disparition de l'hist-géo en T°S

Clément Solym - 07.12.2009

Patrimoine et éducation - Programmes officiels - universitaires - appel - contre


La prochaine réforme des lycées qui doit désormais entrer en application à la rentrée 2010 prévoit notamment que l’enseignement de l’histoire-géographie soit optionnel en Terminale scientifique afin de rendre cette filière encore plus orientée qu’elle ne l’était auparavant.

Mais cette volonté ministérielle n’a pas manqué de choquer nombre d’historiens et philosophes qui s’inscrivent profondément en contre de ce volet de la réforme. C’est pourquoi un collectif de vingt universitaires a signé un appel pour la défense de l’histoire-géographie. Sous ce texte, publié dans les colonnes du Journal du dimanche, on retrouve les noms de Jacques Le Goff, Jean-Pierre Azéma ou encore de Jean Tulard.

Historiens et philosophes tiennent avant tout à s’insurger contre une décision qui leur paraît, à plus d’un titre, aller à l’encontre des nécessités actuelles « de la formation des jeunes Français au début du XXIe siècle. »

Selon ce collectif, il est devenu primordial d’avoir une bonne connaissance historique et géographique afin de pouvoir se situer dans le monde tel qu’il évolue aujourd’hui. Il apparaît alors impensable de rendre optionnelles ces disciplines sous prétexte que les élèves se sont orientés dans une filière purement scientifique. L’annulation de ce point de la réforme des lycées est donc demandée.


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.