Deux architectes françaises créent une bibliothèque de bois et de terre au Ghana

Fasseur Barbara - 07.03.2018

Patrimoine et éducation - A l'international - Ghana Bibliothèque Architecture - Scolaire Architecture Ghana - Bibliothèque Bois Terre


Une nouvelle école a été érigée à l’entrée du village d’Abetenim, dans la région Ashanti, au Ghana. Et un soin tout particulier a été porté au design de sa bibliothèque dont la construction s'est terminée l'an dernier. Construite en matériaux locaux tels que la terre et le bois, elle est le fruit de l’imagination de deux architectes françaises.

 

 
 

Maude Cannat et Rachel Méau avaient en effet remporté en 2016 le premier prix de la compétition Earth Architecture. On apprend dans une description du projet faite par les architectes que la construction n’a pas été facile : ne disposant pas d’électricité sur place et d’un budget issu d’une collecte de fonds limité à 9000 €, elles ont du faire appel à leur inventivité et à leur créativité afin d’exploiter au mieux leurs ressources.

 

Elles ont donc conçu un bâtiment à l’architecture respectueuse de l’environnement, économe en eau, détournant les matériaux locaux et profitant de précieux échanges de savoir-faire.

 

Les murs de terre compressés, épais et percés de longues fenêtres tout en finesse isolent la bibliothèque de l’extérieur, gardant secret le contenu de l’édifice. Mais une fois à l’intérieur de la bâtisse, le visiteur découvre une atmosphère fraîche et aérée divisée en deux espaces, qui se rejoignent autour d’un patio paysagé, prêt à être utilisé par les élèves de l’école.


Rapport : comment les bibliothèques
participent au développement


La bibliothèque et son mobilier ne font qu’un, les étagères de bois sont directement intégrées aux murs, les embrasures des fenêtres, de forme évasée, peuvent également servir d’assises et une longue table de travail habille le mur du patio.

<

>



Les architectes en charge du projet, membres de l’association eskaapi, ont rassemblé une équipe de 30 volontaires internationaux et une douzaine d’artisans locaux qui ont travaillé main dans la main pendant quatre mois pour donner vie à ce projet.



Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.