Deux journées pour le Patrimoine européen

Cécile Mazin - 20.09.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - France patrimoine - journées européennes - découverte lieux


Ces 20 et 21 septembre, le public est chaleureusement invité à découvrir le patrimoine culturel européen. Une 31e édition qui se déroule partout en France, bien entendu, avec des centaines de lieux dans lesquels s'aventurer, à la découverte de choses insolites, sinon peu connues. Des médiathèques aux bureaux des ministères, en passant par les maisons d'auteur, il y a largement de quoi s'occuper. 

 

 

 

 

 

De la bibliothèque des Dominicains à Colmar (en photo), en passant par des établissements publics de prêt qui s'ouvrent plus largement aux visiteurs, des médiathèques qui proposent la découverte de salles réservées ou encore, à Arles, la Conservation du Patrimoine écrit, les ouvertures ne manquent pas. Des imprimeries, des ateliers de reliure, de restauration de manuscrits ou la maison d'Alphonse Daudet à Draveil, le patrimoine autour du livre n'est très clairement pas en reste dans cette opération. 

 

Et si le terme « incunable » vous est encore étranger, Dijon propose de se rendre dans la bibliothèque diocésaine Gustave Bardy, pour y découvrir le mobiliser, les boiseries et la salle d'étude, ainsi qu'une multitude d'ouvrages anciens.

 

En parallèle de toutes les activités, les JEP inaugurent cette année la première édition des Journées du 1 % artistique, au sein des établissements scolaires. C'était l'un des grands enjeux du cabinet d'Aurélie Filippetti : propager l'Éducation artistique et culturelle dans les classes, et former les élèves, du moins les initier, à une approche culturelle. Le 1 % artistique provient de cette somme allouée à la réalisation d'une œuvre, lors de travaux publics. Mais il peut également servir à l'achat d'œuvres d'art qui seront présentées au sein même du bâtiment. Depuis sa création, il a conduit à la réalisation de 12.000 œuvres. 

 

Les Journées du 1 % artistique proposeront, au niveau régional, un panel représentatif d'œuvres afin d'en montrer quelques réalisations exemplaires. Ainsi, les directions régionales des affaires culturelles, en lien avec les services régionaux de l'Éducation nationale et les collectivités territoriales, propriétaires des bâtiments, ont identifié un ou plusieurs établissements scolaires de chaque niveau (école, collège, lycée), dans chaque département, présentant des œuvres parmi les plus significatives, et respectant un équilibre entre artistes confirmés/artistes émergents, hommes et femmes, artistes français/artistes étrangers et réalisées à des périodes différentes.

 

Reste alors à ouvrir les yeux.

 

En attendant, l'ensemble du programme est disponible sur ce site.