Deux manuscrits de 400 ans, volés, retourneront en Italie

Clément Solym - 02.03.2015

Patrimoine et éducation - Patrimoine - manuscrits anciens - Italie bibliothèque - voleur collectionneur


Le Stirpium HIstoriae est un ouvrage historique, tout autant que Rariorm Plantarum Historia Anno 1601. Ces deux volumes ont plus de 400 ans, et avaient été dérobés à la Biblioteca Storica Nazionale dell'Agricoltura située à Rome. Un maraudeur peu scrupuleux les avait revendus à un marchand d'antiquités, et, depuis, on restait sans nouvelles.

 

 

 

 

Datés tous deux du XVIIe siècle, les livres appartenaient au patrimoine historique italien, et avaient été dérobés en juillet 2012. On vient de les retrouver dans la baie de San Francisco, avec de nombreux autres objets anciens, pillés ; tout ce beau monde va prochainement repartir pour l'Italie. C'est l'acheteur américain qui a remis, de son propre chef, les ouvrages aux enquêteurs.

 

« La valeur culturelle et symbolique de ces trésors italiens dépasse de loin toute valeur marchande pour les Italiens », explique Tatum King, agent spécial en charge des investigations. Leur retour prochain dans le pays « souligne le fort niveau de coopération judiciaire entre les États-Unis et l'Italie et l'attention que les deux pays accordent à la protection du patrimoine culturel », assure de son côté Claudio Bisogniero, ambassadeur d'Italie aux USA. 

 

L'acheteur qui était entré en leur possession a juré qu'il n'avait pas connaissance du vol des manuscrits, raison pour laquelle la police n'a pas communiqué son nom. Il affirmait également n'avoir jamais ouvert aucun des deux manuscrits, de crainte de les abîmer, même avec des gants spécifiques. 

 

Parmi les autres objets retrouvés dans le cadre de l'enquête, un canon du XVIIe siècle, un buste en bronze daté du IIe, une céramique grecque du Ve ainsi que le couvercle d'un ancien sarcophage en marbre, représentant Ariadne endormie. Ce dernier est estimé à plus d'un million de dollars. 

 

Au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée mercredi dernier, les deux livres ont été remis aux représentants italiens. (via San Francisco Chronicle)