Dilemme cornélien : Julie Gayet à la Villa Medicis

Cécile Mazin - 15.01.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Villa Medicis - François Hollande - Julie Gayet


Ah, Rome... « Unique objet de mon ressentiment », écrivait Corneille, évoquant d'autres époques et d'autres moeurs. La grande Villa Medicis va compter une personnalité de plus pour son jury 2014, l'actrice Julie Gayet. Selon le Canard enchaîné de ce jour, la ministre de la Culture qui « ne perd jamais une occasion de plaire à Hollande », avait décidé par arrêté de cette nomination. 

 

 

La villa Médicis (Rome)

dalbera, CC BY 2.0

 

 

Parmi les quatre personnalités françaises qui composent donc le jury (constitué de sept membres) pour 2014, retrouverons donc au printemps Julie Gayet, particulièrement exposée dans la presse ces derniers jours. On lui prête en effet une liaison avec le président de la République. 

 

C'est qu'en novembre dernier, le ministère de la Culture annonçait sa volonté de moderniser l'établissement, faisant suite à un rapport de son directeur, Éric de Chassey. Un directeur dont François Hollande, rapporte le Coin-Coin, avait imposé le renouvellement du mandat à sa ministre. 

 

La Villa accueille des artistes en résidence, dans le cadre de la ‘mission Colbert', pour les accompagner dans la réalisation d'une oeuvre. Nombre d'écrivains ont profité de ses murs pour des livres... qui ne valaient pas toujours le déplacement Paris-Rome. Et ce sont les jurés de la Villa qui seront chargés de choisir les futurs résidants. 

 

Or, la décision prise par la ministre, avant Noël, intrigue le Canard, qui bat des ailes, pour qui « cette nomination devrait signer la paix entre la Rue de Valois et le Château, sur le douloureux sujet de la VIlla Medicis ». Et la Volatile d'ajouter que la compagne du directeur reconduit à son poste, Anne Consigny, est « une amie et un fervent soutien de l'Élysée ».

 

Et le député Lionnel Luca (6e circonscription des Alpes-Maritimes) ne dit pas autre chose :

 

 

 

La liaison que le président de la République entretiendrait a été passée par pertes et profits durant la conférence de presse, François Hollande invoquant « le respect de la vie privée ». 

 

On retrouve d'ores et déjà sur le site internet de la Villa le nom de la jurée. « Les personnalités qualifiées sont nommées par la ministre de la Culture et de la Communication », y précise-t-on. Au risque de faire jaser dans la mare...

 

« Rome, à qui vient ton bras d'immoler mon amant » ?

 

mise à jour : 

C'est en réalité le directeur de l'établissement qui aura proposé et validé la nomination de Julie Gayet, indique le ministère de la Culture ; la ministre se serait même opposée à cette décision. « Son nom a été proposé par Éric de Chassey, le directeur de l'Académie de France à Rome-Villa Médicis, mais la ministre a décidé de ne pas la nommer. L'arrêté n'avait pas été signé », assure la Rue de Valois à l'AFP.