medias

Distanciation, port du masque : la sagesse atemporelle d’un manuel japonais de 1918

Camille Cado - 15.05.2020

Patrimoine et éducation - A l'international - manuel sante japonais - grippe espagnol coronavirus - affiche gestes barriere


L’archipel nippon n’a pas échappé à la pandémie grippale de 1918, plus connu sous le nom de « grippe espagnole ». Afin de sensibiliser la population au risque de transmission, le gouvernement avait publié un manuel de près de 500 pages qui détaillait ce qu’étaient les symptômes de la maladie et les bons gestes à adopter pour endiguer la pandémie.
 

À travers ces 455 pages, ce manuel détaille les symptômes de la grippe espagnole et les consignes de sécurité à adopter. Quatre règles ont été proposées par le gouvernement japonais pour minimiser la propagation du virus : rester à l’écart des autres, se couvrir le nez et la bouche, se faire vacciner et enfin se gargariser. 

Des mesures qui font évidemment écho à notre situation actuelle.

L’ouvrage était également composé de magnifiques affiches préventives qui représentaient le virus en pointillé et qui mettaient en scène la manière dont il pouvait se propager. Par exemple, elles encourageaient le port du masque et conseillaient de mettre en quarantaine dans une pièce séparée les personnes présentant des symptômes.

Elles invitaient également les populations à se faire vacciner. Sur l’affiche, le virus est représenté par un diable, valise en main. 

Voici certaines de ces illustrations : 

<

>


Véritables supports de communication, ces illustrations ont également été distribuées à travers le pays afin de sensibiliser la population.

L’ouvrage qui avait été créé par le Ministère de l’intérieur japonais, et plus exactement par l’administration de la Santé — dont les fonctions de santé publique furent à partir de 1938 dévolues au ministère de la Santé — a été entièrement réédité par les éditions Heinbonsha en 2008, précise Spoon & Tamago.

Il est toujours disponible, à cette adresse



Commentaires
Le mot «distanciation» utilisé dans le titre est un anglicisme (mauvaise traduction) mais il est possible que l'acception de ce terme se voie élargie dans le futur, à cause de la pandémie.

Mais il est je crois préférable de parler maintenant de «mise à distance».

On respecte une distance physique, ce qui n'est pas (encore,j'insiste) une «distanciation» qui appartient au domaine artistique: théâtral etc.

Rien à voir du tout.

J'entends de plus en plus parler de «distance physique» d'ailleurs; une chronique matinale ce 15 mai sur la Première,chaîne radio de la RTBF, par Françoise Barré recommande de ne plus utiliser cette expression malvenue et doublement fausse de «distanciation sociale».

Tout cela étant précisé, je tiens à adresser mes félicitations pour la magnifique trouvaille dont question,cet ouvrage japonais.

Franchement,il fallait le dénicher !

Je suis vraiment bluffé,bravo !

Là Camille Cado (un prénom que l'Académie ne peut ni féminiser ni mettre au masculin puisqu'il est épicène !) a fait fort.

Donc on la ou on le congratule !

CHRISTIAN NAUWELAERS
Dans le Dictionnaire historique de la langue française, Alain Rey définit ainsi la "distanciation" : terme de théâtre introduit (1959)par référence à la pratique du "théâtre épique" brechtien pour traduire l'allemand Verfremdungs (Effekt) employé par Brecht.
Merci pour cette précision pertinente et intéressante !

Donc in ne faut plus confondre «distanciation» et distance.

Et le «social distancing» utilisé par les Anglo-Saxons en cette période insupportable -et surtout pas «particulière», proscrivons les mots qui trichent et ne veulent rien dire !- a été on ne peut plus mal traduit par des ignares.

Mais il semble que l'on s'en rende compte et cette définition d'Alain Rey ne fait que favoriser,enfin je l'espère,le retour à une désignation correcte.

Mal nommer les choses,c'est ajouter au malheur du monde,écrivait Camus dont «La Peste» fait un tabac en ces temps de pandémie !

CHRISTIANNAUWELAERS
Et la faute de frappe du jour,à frapper très fort: «il (non «in») ne faut plus confondre...» !

CHRISTIAN NAUWELAERS
Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.