#Doodle : 117e anniversaire de László József Biró, inventeur du stylo à bille

Clément Solym - 29.09.2016

Patrimoine et éducation - A l'international - inventeur stylo bille - László József Biró - encre bille écrire


L’inventeur que salue aujourd’hui Google n’est autre que l’homme qui assassina la plume d’oie – presque. László József Biró, originaire de Budapest et mort à Buenos Aires, serait l’inventeur du stylo à bille. Il est né un 29 septembre, en 1899 !

 

 

 

Le 117e anniversaire de la naissance de l’homme à l’origine du stylo à bille, célébré sur la page d’accueil du moteur de recherche le plus prisé au monde, cela ne manque pas de panache. D’autant plus que László József fut journaliste, et c’est vers l’âge de 40 ans que la fulgurance se fit dans son esprit : tout cela n’est qu’un problème d’encre, de viscosité et de séchage. 

 

C’est en découvrant l’encre utilisée pour l’impression du journal que l’idée lui vient : pourquoi ne pas tenter de se servir d’une pareille encre ? Sauf que dans son stylo à plume, le liquide ne fonctionne pas : trop visqueux, justement pour être fluide. « Cette visite m’a fait comprendre comment le processus pourrait être simplifié jusqu’au niveau d’un stylo qui serait ordinaire », avouera-t-il plus tard.

 

Avec son frère chimiste, il va alors mettre au point une encre plus adaptée, ainsi qu’un système de roulement à bille qui va pouvoir révolutionner l’écriture. 

 

Son brevet déposé en 1938, à Paris, où il avait fui les lois anti-juifs de Hongrie, il partira en Argentine, en 1940. Et de nouveau, cette histoire de bille lui revient en tête en regardant des enfants jouer. Leurs billes – des vraies, cette fois – laissent de longues traces quand elles roulent dans la boue. Une nouvelle idée survient, et voici qu’un nouveau brevet est déposé. Le concept sera validé, et le 10 juin 1943, une société est créée pour commercialiser les stylos ainsi produits : Eterpen Compagny. 

 

Premiers clients ? Les aviateurs, pour qui l’usage du stylo bille est plus commode en altitude que le stylo-plume.

 

29 de septiembre. Día del Inventor

László József Biró, caricaturé - ansesgob, CC BY SA 2.0

 

 

C’est en 1945 que Marcel Bich va acheter les brevets de László József Biró, pour monter une société autour du stylo à bille – elle deviendra BIC. On retrouve cependant encore trace du nom de l’inventeur, dans l’emploi du mot biro, qui, en Argentine ou en Italie, désigne un stylo à bille.

 

De passage à Buenos Aires, un certain Milton Reynolds, entrepreneur de Chicago, tentera même de contrefaire les stylos, et proposera ainsi son Reynold’s Rocket, le 29 octobre 1945, au tarif déjà prohibitif de 12,50 $. Aujourd’hui, cette contrefaçon complète – Reynolds s’était éperdument moqué des brevets déposés par Biró – a une valeur avoisinant les 100.000 $. 

 

L’histoire veut aussi que l’engouement se soit calmé, à compter des années 1950, quand les premiers stylos Parker virent le jour – en 1954 sort le Jotter, avec une autonomie cinq fois plus longue. Mais le principe, lui, est toujours aussi vivace.