Douze Césars entreront à la BnF, grâce à 300.000 € de dons

Cécile Mazin - 10.12.2014

Patrimoine et éducation - Patrimoine - Césars portraits - BnF Gallica - numérisation manuscrit


Les dons cumulés de 2400 personnes ont permis à la BnF de réunir les 300.000 € nécessaires pour acquérir le manuscrit royal, Description des douze Césars avec leurs figures. Un document qui aura coûté 2,4 millions €, et qui appartenait à François Ier. Ce dernier n'était pas disponible pour commenter la bonne nouvelle.

 

 

BnF/Avec l'aimable autorisation de Dr. J. Günther Rare Books, Bâle

 

 

Le manuscrit profitera prochainement aux internautes, puisqu'il sera numérisé et accessible depuis la plateforme Gallica. À l'occasion d'une exposition, commémorant l'accès au trône du bon roi François, en 1515, il sera également possible de l'approcher. L'expo sera à cheval — hem... – sur la date de la victoire de Marignan, et se déroulera du 24 mars au 21 juin 2015.

 

Historiquement, Aurélie Filippetti avait déclaré le manuscrit royal enluminé comme Trésor national, en novembre 2013. Mais le président de la BnF, Bruno Racine, déplorait que les fonds manquent pour conserver sur le territoire français le manuscrit. 

 

Ce dernier, réalisé à Tours en 1520, appartient à une série de trois œuvres presque similaires de Jean Bourdichon, qui fut le peintre officiel de quatre rois, Louis XI, Charles VIII, Louis XII et François Ier. Le premier exemplaire, qui ne contient que douze médaillons, est conservé à la Bibliothèque de Genève. Le second, contenant les mêmes seize médaillons, mais de plus modeste qualité, est conservé au Walters Art Gallery de Baltimore. Il est une exacte copie du présent manuscrit. Ce dernier, le plus beau des trois, serait donc le seul à pouvoir rejoindre les collections nationales françaises. 

 

Sa spécificité est de présenter une nouvelle conception du livre enluminé, puisque l'artiste, inspiré par les portraits de Suétone, avait créé des physionomies certes caricaturales, mais pleinement convaincantes des empereurs, également inspirées de monnaies antiques. À l'époque de François, le lien entre physique et atours moraux était essentiel. 

 

Tous les donateurs seront invités à découvrir l'ouvrage, dans les meilleurs délais. Cette réussite a également été permise par l'intervention du libraire Chapitre.com, qui avait largement relayé de son côté l'appel aux dons.